International
URL courte
11491
S'abonner

Le site satirique néerlandais GeenStijl a recueilli un nombre suffisant de signatures pour amener les autorités du pays à tenir un référendum sur l'accord d'association entre l'Union européenne et l'Ukraine.

Pour organiser ce plébiscite, il fallait recueillir plus de 300.000 signatures. Les auteurs de l'initiative en ont réuni 420.000. Le vote aura donc lieu dans les six prochains mois.

Le référendum, dont les résultats ne seront pas contraignants, est organisé en signe de protestation contre la participation des Pays-Bas à l'Union européenne. Participation de plus en plus contestée sur fond de crise migratoire.

"Ce référendum donne aux Néerlandais ordinaires la chance de faire entendre leur voix", a déclaré l'un des initiateurs du vote, le journaliste Jan Roos, cité par le magazine Expatica.

Selon un haut responsable néerlandais, l'accord d'association entre l'Ukraine et l'UE a déjà été ratifié par le parlement des Pays-Bas. Cela signifie qu'il entrera en vigueur au 1er janvier 2016 indépendamment des résultats du référendum. Cependant, si les Néerlandais disent "non" à ce document, Bruxelles et Kiev seront obligés de chercher à y répondre.

Lire aussi:

Accord d'association Ukraine-UE: le parlement tchèque bloque la ratification
Journal allemand: la coopération Ukraine-UE vire à l'absurde
Accord d'association Ukraine-UE: moins de 3% des engagements remplis par Kiev
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Tags:
signatures, référendum, Union européenne (UE), Europe, Ukraine, Pays-Bas
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook