International
URL courte
14323
S'abonner

Un expert japonais s'exprimer sur la possibilité de création d'une arme nucléaire par Tokyo.

Les stocks importants de plutonium et les nouvelles technologies permettraient au Japon d'accéder rapidement à l'arme nucléaire, mais il est peu probable que les autorités du pays prennent cette décision, a déclaré à Sputnik Hideyuki Ban, du Centre japonais d'information des citoyens sur le nucléaire (CNIC).

"Il est difficile d'affirmer que le Japon créera une arme nucléaire (…). Si le pays prend cette décision, il sera l'objet d'inspection de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), il y aura beaucoup d'obstacles à la réalisation du projet et il sera difficile de concevoir une arme nucléaire", a indiqué M.Ban.

"D'ailleurs, il y a des gens au Japon qui considèrent les technologies et les stocks de plutonium comme un facteur de dissuasion qui rend inutile la production d'armes nucléaires", a-t-il ajouté.

Selon un récent rapport de l'Association chinoise pour le contrôle et la réduction des armements (CACDA) portant sur les stocks de matières fissiles et les technologies nucléaires japonais, Tokyo pourrait se doter d'une arme nucléaire d'ici un an.

Au total, le Japon possède 47 tonnes de plutonium de qualité militaire dont 10 tonnes stockées sur le territoire national et 37 tonnes à l'étranger. Or les besoins en plutonium de son nucléaire civils sont réduits, surtout après l'accident de Fukushima.

Les autorités japonaises se voient même critiquer par Washington, leur principal allié.

Une récente étude du Fonds Carnegie est consacrée à ce problème. Le conseiller du président américain pour la science John Holdren a aussi appelé Tokyo à arrêter d'augmenter ses stocks de ce métal radioactif, parce qu'ils peuvent "servir à fabriquer des armes nucléaires".


Lire aussi:

Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
La première adjointe à la mairie de Marseille dément avoir participé à des dîners clandestins
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
Pourquoi Véran a-t-il autorisé l’allongement du délai entre les deux doses des vaccins Moderna et Pfizer?
Tags:
armes nucléaires, plutonium, Association chinoise pour le contrôle et la réduction des armements (CACDA), Hideyuki Ban, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook