Ecoutez Radio Sputnik
    Un éléphant

    Un touriste allemand tue l'un des plus grands éléphants d'Afrique

    © Photo. Olga Stepantseva
    International
    URL courte
    3029
    S'abonner

    Un autre animal emblématique a été abattu au Zimbabwe trois mois après la mort du lion Cecil, un "trésor national" et icône du parc national Hwange.

    Un chasseur allemand a tué le 8 octobre l'un des plus grands éléphants d'Afrique, âgé d’entre 40 et 60 ans, dans une réserve privée située à proximité du parc national Gonarezhou, dans le sud du Zimbabwe.

    Les défenses du pachyderme pesaient 55 kilos chacune, le record du Zimbabwe depuis 30 ans.

    L'Allemand, qui a tué l'éléphant, avait payé 60.000 dollars pour un permis de chasse.

    Le pachyderme était considéré comme un "trésor national" au Zimbabwe, tout comme le lion Cecil, remarquable par sa crinière noire, qui avait été abattu par un dentiste américain, Walter Palmer, près du parc national Hwange (ouest du pays) le 30 juin dernier.

    La mort du lion Cecil avait provoqué un tollé international parmi les défenseurs des animaux. Le lion, qui habitait sur le territoire du parc national Hwange où la chasse est strictement prohibée, a été attiré grâce à une carcasse d'animal à l'extérieur du parc. Blessé par une flèche, le lion a ensuite été pourchassé pendant une quarantaine d'heures avant d'être achevé par une balle à bout portant. Toutefois les autorités du pays ont récemment décidé de ne pas accuser Walter Palmer de braconnage, parce qu'il était en possession d'un permis de chasse en règle.

    Ces derniers temps, les éléphants sont de plus en plus souvent victimes de chasseurs en Afrique, chassés pour leurs défenses. Début octobre, au moins 14 éléphants ont été empoisonnés au cyanure dans plusieurs parcs nationaux au Zimbabwe.


    Lire aussi:

    Zimbabwe: la sécheresse tue 190 éléphants (agence)
    Tags:
    éléphants, Parc national Gonarezhou, Zimbabwe, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik