International
URL courte
34676
S'abonner

L’Organisation du traité atlantique nord respecte les décisions communes avec la Russie sur l’interdiction de construire des bases militaires près des frontières du pays, a déclaré le chef des forces armées terrestres des Etats-Unis en Europe Ben Hodges dans un entretien pour l’édition Defense News.

L'interdiction de créer des bases militaires de l'Otan dans les anciens pays du Pacte de Varsovie est mentionnée dans l'Acte essentiel entre la Russie et l'Otan.

"L'Alliance respecte l'Acte essentiel entre la Russie et l'Otan où il est inscrit qu'aucune base de l'Otan ne sera créée dans les anciens pays du Pacte de Varsovie. Ce n'est pas un accord, mais une décision commune. C'est pourquoi je crois qu'afin de conserver l'unanimité dans l'alliance, la plupart des pays ne soutiendraient pas le positionnement de bases de l'Otan à une distance plus proche des frontières de la Russie", a souligné M.Hodges.

A l'époque, le ministère russe des Affaires étrangères avait déjà déclaré que la présence militaire des Etats-Unis aux frontières Est de l'Otan entrerait en contradiction avec l'Acte essentiel entre la Russie et l'Otan, signé en 1997.

Cependant, lors de leur rencontre en septembre 2014, les représentants des pays de l'Otan ont adopté un plan d'actions sur la création d'un groupe de forces armées et de bases pour les accueillir aux frontières Est de l'Otan.

Lire aussi:

Moscou répondra systématiquement aux démarches de l'Otan
Nouveau centre de commandement de l'Otan bientôt à Cracovie
L'Otan lance ses plus importants exercices européens en dix ans
Meeting pour la sortie tchèque de l’Otan à Prague
Tags:
armée, frontière, Pacte de Varsovie, OTAN, Ben Hodges, Occident, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik