International
URL courte
5462
S'abonner

Viber, logiciel propriétaire pour smartphones, PC et Mac, a créé des serveurs basés en Russie pour y conserver les données personnelles des citoyens russes, en vertu de la loi de la localisation des données personnelles des utilisateurs récemment entrée en vigueur.

Plus précisément, sont stockés dans les serveurs créés les numéros de téléphone et les noms des utilisateurs.

"Quant aux messages, nous ne les gardons pas, ils restent dans les appareils des utilisateurs", a précisé Elena Gratcheva, représentante de l'entreprise Viber à Moscou.

Ainsi, selon la loi, les logiciels comme Viber doivent avoir des serveurs basés en Russie pour y placer les données sur les utilisateurs de ce pays.

En 2016, on projette également de déterminer si des services tels que Facebook, Twitter, Google fonctionnent conformément ou non à cette loi.

Les amendements aux lois des données personnelles et de l'information, des technologies de l'information et de la protection de l'information sont entrés en vigueur le 1er septembre 2015 et prévoient que les services mentionnés collectent, arrangent, gardent et renouvellent, en cas de nécessité, les données personnelles sur les citoyens russes, à l'aide de bases de données situées en Russie.

Les services dont la politique de conservation et de la protection des informations contredit ces nouvelles prescriptions seront inscrits sur un registre spécial par le Service fédéral russe de contrôle des communications (Roskomnadzor) pour être bloqués par la suite.

Lire aussi:

Facebook refonctionne après une panne généralisée
Transfert de données: la justice européenne invalide l'accord entre l'UE et les USA
Migrants 2.0: comment Facebook, Viber et Skype les aident dans leurs déplacements
L'internet russe ne peut être isolé de la toile mondiale
Tags:
sécurité, Internet, données personnelles, Viber, Roskomnadzor, Elena Gratcheva, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook