Ecoutez Radio Sputnik
    Vers un nouveau mur de Berlin anti-migrants?

    Vers un nouveau "mur de Berlin anti-migrants"?

    © AP Photo / Borce Popovski
    International
    URL courte
    Crise migratoire (785)
    8350

    Les membres du parti politique d'Angela Merkel ont proposé un plan sur la protection des frontières allemandes, qui porte un coup à la politique d'ouverture aux réfugiés prônée par la chancelière.

    Un plan "secret" visant à protéger l'Allemagne de l'afflux des réfugiés, promulgué par un groupe de députés de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), prévoit l'édification, le long de la frontière orientale de l'Allemagne, de barbelés qui "ne diffèrent pas de ceux qui avaient été démantelés après la chute du mur de Berlin", estime le journal britannique Independent.

    Bien qu'Angela Merkel rejette toutes les demandes d'édifier de nouvelles fortifications frontalières, 188 des 310 députés de son parti se sont prononcés pour la réalisation d'un nouveau plan.

    "Nous devons juguler le flux des réfugiés", s'est exclamé Christian von Stetten, promoteur de l'initiative, en ajoutant que le plan serait soumis au vote dans deux semaines.

    "Je souhaite que la chancelière se rend compte que la politique d'ouverture des frontières aux réfugiés ne peut pas continuer", a déclaré le député Stephan Mayer.

    Selon le quotidien Die Welt, cité par l'AFP, "la chancelière marche sur de la glace" en maintenant envers et contre tout sa politique de la main tendue, car "un fossé" s'accroit entre elle et les députes de son parti CDU, qui réclament de plus en plus ouvertement une fermeture des frontières du pays.

    Néanmoins, Mme Merkel, dans une entrevue accordée à Frankfurter Allgemeine Zeitung, a indiqué qu'il était impossible d'isoler un pays comme l'Allemagne, car "l'isolement, cela n'a déjà pas très bien fonctionné du temps de la RDA".

    Pour tenter d'apaiser le mécontentement, la chancelière s'est ralliée même à une proposition de la CSU et de la CDU de créer des centres de rétention le long de la frontière, appelés à trier les migrants dès leur arrivée en expulsant rapidement ceux ne remplissant clairement pas les conditions du droit d'asile. Mais ce projet est rejeté par le parti social-démocrate, membre de sa coalition gouvernementale, qui dénonce des "camps" pour réfugiés.

    Entre temps, plusieurs milliers de partisans et adversaires de l'aide aux réfugiés manifestent dans le pays pour dénoncer l'afflux de migrants en Allemagne. Selon les estimations officielles, le pays s'attend à accueillir 1,5 million de demandeurs d'asile, un record pour le pays.

    Le nouveau mur de Berlin, version UE
    © Sputnik .
    Le nouveau mur de Berlin, version UE
    Dossier:
    Crise migratoire (785)

    Lire aussi:

    Pegida déplore que les chambres à gaz soient hors-service
    Merkel attendue en Turquie: le problème des réfugiés sera central
    Allemagne: vers plus d’un million de réfugiés en 2015?
    Tags:
    migrants, migration, Stephan Mayer, Christian von Stetten, Angela Merkel, Berlin, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik