Ecoutez Radio Sputnik
    Laurent Fabius à Bonn ,Oct. 20, 2015

    Fabius à Bonn pour les ultimes négociations avant la COP21

    © AFP 2019 Patrik Stollarz
    International
    URL courte
    Conférence sur le climat de Paris (2015) (39)
    22032
    S'abonner

    Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a appelé mardi à Bonn les délégués de 195 pays à "avancer" dans leurs négociations sur le climat, soulignant que cette semaine était "critique" pour obtenir un succès à la conférence de Paris contre le réchauffement, informe l'AFP.

    Cette conférence est censée accoucher d'un accord universel contre le réchauffement planétaire.

    "Nous devons avancer d'ici vendredi, à Bonn, pour avoir un succès à Paris", a-t-il dit aux chefs des délégations réunies pour une dernière semaine de pourparlers officiels avant la COP de Paris, que M. Fabius présidera à compter du 30 novembre.

    "Cette semaine est critique", a-t-il insisté, les appelant à produire un projet d'accord "clair, concis, équilibré et ambitieux", "identifiant un nombre limité de questions politiques qui resteront" à trancher à Paris.

    Les pourparlers ont repris mardi dans une atmosphère apaisée, après une journée de lundi marquée par les protestations des pays en développement, furieux de voir le texte amputé d'une partie de leurs propositions.

    New York. Image d'illustration
    © AP Photo / Richard Drew
    A la demande du groupe G77 (134 pays émergents et en développement, 80% de la population mondiale), le projet d'accord a été amendé par toutes les parties, passant de 20 à 31 pages.

    Leurs revendications concernaient notamment les financements promis par les pays du Nord au Sud et la prise en charge des dommages générés par le réchauffement.

    Ces ajouts "ont permis de corriger les déséquilibres", s'est félicitée mardi la présidente du G77, l'ambassadrice sud-africaine Nozipho Mxakato-Diseko, à la reprise des travaux.

    Mme Diseko était allée jusqu'à parler, lundi en réunion, d'"apartheid" si leurs propositions n'étaient pas prises en considération.

    "Nous les pays vulnérables, nous avons besoin d'un accord plus que d'autres, mais on ne peut pas signer n'importe quoi", a déclaré à l'AFP Seyni Nafo, porte-parole du groupe Afrique.

    "Maintenant, on peut discuter", a-t-il estimé.

    M. Fabius a jugé "positif" que les délégations aient pu produire lundi un nouveau projet d'accord.

    Les délégations présentes dans l'ancienne capitale allemande, siège de la convention de l'ONU sur les changements climatiques (Cnuccc), n'ont plus que quatre jours de négociations officielles avant l'ouverture le 30 novembre de la conférence de Paris (COP21).

    Dossier:
    Conférence sur le climat de Paris (2015) (39)

    Lire aussi:

    Economiste US: les six mois à venir déterminants pour l'avenir de la Terre
    Arctique: une expédition RU-US pour étudier le changement climatique
    Obama désigne la plus grande menace pour l'avenir de l'humanité
    Climat: la Russie compte réduire ses émissions de 25 à 30% d’ici 2030
    Tags:
    réchauffement climatique, climat, Laurent Fabius, Bonn, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik