Ecoutez Radio Sputnik
    Suède

    Sous pression migratoire, la Suède contrainte d'augmenter l'âge de la retraite

    © Flickr/ flo_p
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    191433
    S'abonner

    Le gouvernement suédois a l’intention de soumettre à l’adoption du parlement la décision d’augmenter l’âge de départ à la retraite, avant les élections de 2018. Cette initiative semble être la conséquence de l’arrivée de milliers de migrants, menaçant le budget suédois.

    L'intention d'augmenter l'âge de départ à la retraite vise un allongement à 62 voire même à 63 ans, au lieu de 61 ans actuellement, estime le journal Dagens Nyheter.

    Un autre journal suédois, Svenska Dagbladet, estime qu'il ne reste qu'à arriver à un accord sur le chiffre exact de l'augmentation de l'âge de la retraite.

    Selon les explications de la ministre de l'assurance sociale Annika Strandhall, prononcées à l'occasion de cette annonce gouvernementale, l'espérance de vie augmente chaque décennie, mais l'âge de la retraite reste toujours le même.

    Si les problèmes financiers pointés par les autorités suédoises se faisaient déjà pressentir, la crise migratoire semble accentuer ces difficultés budgétaires en Suède. Le Département des migrations du pays a récemment revu à la hausse ses estimations concernant l'accueil des réfugiés cette année, de 80.000 à 150.000 personnes, annonce l'édition Aftonbladet.

    Le Département des migrations de la Suède répertorie plus de 1.000 réfugiés chaque jour. Mais, selon l'expert en migration Merit Wager, 1.000 autres migrants ne passent pas l'enregistrement lors de leur arrivée, et ce tous les jours également. Le problème est loin d'être résolu, et la ministre suédoise des Finances Magdalena Andersson a même proposé d'augmenter la dette d'Etat de la Suède pour trouver de l'argent pour l'accueil des réfugiés.

    Il s'avère que les explications de Mme Strandhall semblent avoir pour but de cacher les causes réelles d'une telle décision. L'augmentation de l'âge de la retraite pourrait être une des mesures pour couvrir les dépenses liées à l'accueil des migrants dans le pays.

    La crise migratoire actuelle qui touche de nombreux pays d'Europe est même considérée comme la plus grave depuis l'époque de la Seconde guerre mondiale. Selon les données récentes de l'agence des frontières Frontex, plus de 710.000 migrants sont arrivés sur le territoire de l'Union européenne dans les neuf premiers mois de 2015.

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Vers un nouveau "mur de Berlin anti-migrants"?
    Turquie: adhésion à l'UE en échange de l'accueil des migrants?
    La Hongrie ferme aux migrants sa frontière avec la Croatie
    Conseil de l’Europe: les migrants ont des droits même sans papiers
    Tags:
    budget, réfugiés, crise migratoire, migrants, Union européenne (UE), Suède, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik