International
URL courte
1021514
S'abonner

Les forces aériennes russes ont frappé 83 positions de l'Etat islamique en Syrie ces dernières 24 heures, rapporte le ministère russe de la Défense.

"Les avions russes ont effectué 46 sorties militaires et ont frappé 83 positions du groupe terroriste Etat islamique dans les provinces d'Idleb, d'Alep, de Damas, de Hama et de Deir ez-Zor", a annoncé mercredi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

Selon l'Etat-Major de la Fédération de Russie, les djihadistes effectuent des manœuvres de retraite après avoir perdu la majorité de leur matériel militaire sur la ligne de contact avec l'armée syrienne. Les drones russes ont également augmenté le nombre de sorties pour contrôler la situation.

Selon M. Konachenkov, les avions de bombardement ont détruit un poste de commandement de djihadistes dans la province d'Idleb en Syrie, ainsi qu'un dépôt de matériel militaire. Ce poste de commandement situé sur la montagne de Séryatel avait été détecté par des drones.

"Les djihadistes géraient la conduite des tirs de ce poste sur le champ de bataille. Le poste de commandement a été détruit par la frappe d'un bombardier Su-24", a ajouté M. Konachenkov.

Depuis le 30 septembre, la Russie effectue des frappes aériennes sur le territoire du groupe terroriste Etat islamique en Syrie à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Entre-temps, les Forces aériennes russes ont fait 750 frappes, ont éliminé des centaines de djihadistes, des dizaines de postes de commandement, de dépôts et d'autres positions. En outre, 26 avions-fusées ont été lancés par les navires militaires de la flottille de la Caspienne. Ils ont frappé les positions de l'EI avec succès.

Le président russe Vladimir Poutine avait confirmé que la durée de l'opération russe en Syrie serait limitée par l'opération offensive de l'armée syrienne. Il a également exclu la possibilité d'une opération terrestre menée par l'armée russe en Syrie.

Lire aussi:

La vidéo d’un migrant poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Les Tatars de Crimée proposent à Erdogan de se rencontrer sur leur sol
Les États-Unis prêts à défendre le Japon avec l’arme nucléaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook