Ecoutez Radio Sputnik
    Satellite

    GLONASS, le GPS russe, s'impose à l'étranger

    © Flickr/ NASA Goddard Space Flight Center
    International
    URL courte
    Système de navigation spatiale GLONASS (171)
    391126

    Dans le contexte actuel des opérations militaires d'ampleur en Syrie, le rôle des systèmes de positionnement par satellites gagne en importance. En particulier, le système russe GLONASS gagne aujourd'hui en popularité parmi les utilisateurs étrangers.

    Bien que le système américain GPS (Global Positioning System) fonctionne pour le moment avec succès au niveau mondial, il peut tout de même tomber en panne en pleine bataille et nécessitera donc un système alternatif.

    L'idée d'utiliser les systèmes de positionnement par satellites russe et américain conjointement n'est pas nouvelle, et elle comporte comme avantage la justesse de positionnement et un risque de plantage diminué, lit-on dans le journal socio-politique PolitRussia, cité par What They Say About the USA. Dans ce cas, si le nombre de satellites engagés est doublé, il y aura toujours suffisamment de satellites permettant la géolocalisation.

    Au cours des années, les coordonnées des objets sont déterminées de plus en plus précisément, mais l'utilisation conjointe de divers systèmes peut y contribuer encore. Plus précisément, le récepteur peut choisir le satellite le plus performant, ce qui améliorera la justesse et la vitesse des opérations du système. Ainsi, ce système conjoint s'avère être très avantageux.

    Les Américains semblent partager cet avis, et envisagent de doter tous leurs véhicules de secours de récepteurs fonctionnant sur la base de ce double système.

    La Russie elle aussi favorise activement l'utilisation des systèmes de positionnement par satellites dans la vie courante. Par exemple, le transport sanitaire russe est déjà équipé de puces du système GLONASS, tout comme les automobiles du ministère de l'Intérieur et du ministère des Situations d'urgence.

    Le ministère de la Défense projette également d'en être pourvu, notamment lors des actions militaires.

    Fusée russe Soyouz-2.1b
    © Sputnik . Mikhail Voskresensky

    Les systèmes en question nécessitent pour autant des améliorations ultérieures, ce qui impliquera de nombreux autres pays, sauf les Etats-concepteurs. Parmi les pays intéressés à la mutualisation des systèmes russe GLONASS et américain GPS, on peut citer le Brésil, le Canada, ainsi que les pays de la région scandinave.

    Le Système global de navigation satellitaire, voire GLONASS, géré par les forces spatiales de la Fédération de Russie, est pleinement opérationnel depuis 1996. Le segment spatial utilise 24 satellites circulant sur une orbite moyenne.

    Dossier:
    Système de navigation spatiale GLONASS (171)

    Lire aussi:

    GLONASS-Beidou: Moscou et Pékin créent une coentreprise
    GLONASS: la Russie installera des stations terrestres en Chine
    GLONASS: la Russie élargit son réseau de stations terrestres à l'étranger
    Tags:
    satellite, GPS, GLONASS, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik