International
URL courte
2686
S'abonner

Washington, Londres, Paris, Berlin demandent à l'ONU d'enquêter sur le récent essai par Téhéran d'un missile.

Les Etats-Unis, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont adressé une lettre au Comité des sanctions de l'ONU demandant d'enquêter sur le récent essai par l'Iran d'un missile balistique Emad, considérant qu'il viole une résolution de l'ONU.

Des consultations à huis clos se sont tenues mercredi au Conseil, à la demande de Washington. Le Comité devra déterminer si l'Iran a violé la résolution 1929 du Conseil de sécurité, qui date de 2010.

Dans une lettre diffusée aux membres du Conseil, les quatre pays dénoncent une "grave violation du paragraphe 9" de cette résolution et demandent au Comité d'enquêter et "d'agir de manière appropriée en réponse" à cette violation.
Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan a auparavant souligné que cette question n'avait rien à voir avec l'accord sur le programme nucléaire iranien.

De nouvelles sanctions de l'ONU contre l'Iran sont peu probables, selon des experts, étant donné l'accord nucléaire historique conclu entre Téhéran et les grandes puissances en juillet dernier. En outre, de telles sanctions nécessitent l'accord de la Russie et de la Chine, qui peuvent bloquer toute décision en usant de leur droit de veto.

La résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu interdit à l'Iran de "mener des activités liées aux missiles balistiques pouvant emporter des armes nucléaires, y compris les tirs recourant à la technologie des missiles balistiques".

Lire aussi:

"L’Occident lance une guerre médiatique pour brouiller l'Iran et la Russie"
Iran: le guide suprême interdit toute négociation avec les USA
Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Tags:
Conseil de sécurité de l'Onu, Royaume-Uni, Iran, France, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook