International
URL courte
17715
S'abonner

Selon le fabricant du jouet, la figurine baptisée Bastian représente un "Allemand typique".

Le fabricant de jouets de Hong Kong, DiD (Dragon in Dream) Corporation, commercialise une poupée de soldat nazi à l'effigie du footballeur allemand Bastian Schweinsteiger, champion du monde 2014.

1 / 5
© Photo / DiD Corporation
Schweinsteiger-poupée

"Nous considérons qu'il s'agit d'un Allemand typique. Nous pensons que tous les Allemands ressemblent à ça. Et Bastian est un prénom populaire en Allemagne", a déclaré un représentant de DiD au magazine allemand Bild.

La figurine de 30 centimètres représentant un soldat chargé du ravitaillement de la Wehrmacht coûte 108 euros. Elle sera disponible en France début 2016. La poupée fait partie d'une série consacrée aux soldats de la Seconde Guerre mondiale.

Selon le Bild, Bastian Schweinsteiger, joueur de la sélection allemande et aujourd'hui milieu de terrain de Manchester United, a déjà porté plainte pour utilisation commerciale de son image sans autorisation. Selon le juriste Ulrich Amelung, "le voir porter l'uniforme de la Wehrmacht avec une croix gammée constitue une diffamation mais aussi une insulte", d'après le journal britannique Telegraph.

Le capitaine de la sélection allemande de football Bastian Schweinsteiger est le joueur allemand le plus titré de l'histoire. Il est champion du monde 2014 et double médaillé de bronze des Coupes du monde 2006 et 2010.

Le groupe hongkongais DiD commercialise en outre des poupées à l'effigie de Winston Churchill, de Joseph Staline et de Martin Luther King, ainsi que des figurines de soldats britanniques et américains.


Lire aussi:

Une télé américaine souligne Yom Kippour avec un symbole du nazisme
Mein Kampf réédité en France et en Allemagne dès 2016
Les quatre maladies qui risquent de provoquer une forme grave du Covid-19 citées par la science
Deux voyous filmés alors qu’ils incendient une voiture de police à Mulhouse - vidéo
Tags:
jouet, nazis, poupée, DiD Corporation, Bastian Schweinsteiger, Hong Kong, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook