Ecoutez Radio Sputnik
    Missiles antimissiles américains Patriot

    Missiles russes en Syrie: le bouclier antimissile US s'avère inutile

    © AFP 2018 Bulent Kilic
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    13127711

    Selon un analyste, l'opération militaire lancée par Moscou contre les terroristes de l'EI en Syrie a sapé les projets de Washington de créer un bouclier antimissile en Europe de l'est.

    Les frappes de missiles russes Kalibr en Syrie ont démontré que les milliards de dollars dépensés par les Etats-Unis pour un système de défense antimissile en Europe ne servent à rien, a déclaré Pepe Escobar, expert de l’Asie Times.

    Selon l'analyste, il est évident que la campagne russe en Syrie a sapé les projets des Etats-Unis de créer un "Grand Moyen-Orient" et que le Pentagone ne s'attendait pas à ce scénario et qu'il "attend avec horreur les conséquences".

    M.Escobar cite les propos du commandant en chef des forces US en Europe Philip Breedlove selon lesquels le potentiel russe de défense antimissile ne vise pas les djihadistes en Syrie, mais "une autre cible". Toutefois, M.Breedlove ne peut pas reconnaître publiquement que les tirs des missiles de croisière Kalibr depuis la mer Caspienne seraient "un signal" pour l'Otan.

    Les missiles Kalibr sont un facteur qui a changé les règles du jeu, estime l'analyste. Ces missiles russes ont survolé l'Iran et l'Irak à seulement 100 mètres d'altitude et à une vitesse supérieure à celle des drones américains. Les éléments du bouclier antimissile américain déployé en Europe de l'est pour, dit-on, contrer la menace iranienne, s'avèrent donc inutiles, d'après M.Escobar.

    L'Otan est préoccupée par l'incapacité de ses logiciels sophistiqués C4i à faire face aux technologies russes en Syrie et dans le sud de la Turquie. L'Alliance serait une proie facile pour Moscou, conclut l'analyste.

    Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont tiré 26 missiles de croisière Kalibr contre des sites de l'EI en Syrie le 7 octobre dernier dans le cadre de l'opération que la Russie mène depuis le 30 septembre en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Le déploiement du système antimissile américain en Europe, destiné à protéger les alliés de l'Otan contre l'Iran, envenime les rapports russo-américains. Les Etats-Unis affirment que leur bouclier ne vise pas la Russie, mais refusent de fournir des garanties juridiques attestant que le système déployé ne serait pas dirigé contre les forces de dissuasion russes.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    Frappes russes en Syrie: premier bilan
    Les frappes aériennes russes contre l'EI en Syrie
    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Tags:
    bouclier antimissile, Kalibr, OTAN, Pentagone, Pepe Escobar, Philip Breedlove, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik