Ecoutez Radio Sputnik
    L'Ukraine est aussi loin de l'Europe qu'il y a deux ans

    L'Ukraine est aussi loin de l'Europe qu'il y a deux ans

    © AP Photo / Markus Schreiber
    International
    URL courte
    73540
    S'abonner

    Selon Bloomberg, les Ukrainiens sont mécontents à cause de l'incapacité des autorités du pays de mettre fin à la corruption et de réaliser des réformes.

    La cupidité ukrainienne effraie l'UE
    © Fotolia / Sebastian Gelbke
    L'Ukraine est aussi loin de l'Europe et fait face aux mêmes problèmes qu'avant la révolution du Maïdan, il y a presque deux ans, estime l'agence Bloomberg.

    Selon l'agence, la cote de popularité du président Piotr Porochenko est en baisse à la veille des élections locales du 25 octobre.

    L'Ukraine, en proie à la corruption, n'arrive pas à construire un Etat de type européen.

    "L'incapacité de Kiev d'arrêter la dilapidation des fonds risque de nuire aux dirigeants arrivés au pouvoir après la révolution de février 2014 et ne cesse de saper la confiance en l'économie nationale qui a besoin d'investissements. Deux tiers des Ukrainiens considèrent que leur pays va dans une mauvaise direction. Les élections du 25 octobre permettront aux électeurs d'exprimer leur frustration", estime l'auteur de l'article.

    La coalition au pouvoir dirigée par le parti de Piotr Porochenko perd sa popularité en raison de l'absence de progrès dans la modernisation de l'Ukraine. Heureusement pour le président, l'opposition ukrainienne est divisée en plusieurs groupes — populistes, nationalistes et partisans de l'ancien régime — et les élections législatives et présidentielle n'auront lieu qu'en 2019. Cela permet aux dirigeants actuels d'ignorer le chœur des mécontents comprenant entre autres des hommes d'affaires qui dénoncent l'absence de réformes et le désir des fonctionnaires de protéger les intérêts des oligarques.

    L'Ukraine ne fait aucun effort pour combattre la bureaucratie, a indiqué Andreï Pavlitchenkov, président d'un fonds d'investissement doté de 100 millions de dollars implanté en Ukraine, cité par Bloomberg. D'après lui, le Parquet et les services secrets poursuivent leurs inspections de contrôle incessantes sans pour autant enrayer les attaques de raideurs contre les entreprises.

    "L'Ukraine n'est pas attrayante pour les investisseurs, parce qu'il y a ce genre de problèmes. Les fonctionnaires n'ont aucune idée des bons mécanismes de régulation, mais ne cherchent qu'à s'enrichir. Le système ne veut pas changer", a conclu M.Pavlitchenkov.

    La situation actuelle sur le marché ukrainien et la corruption sont à l'origine d'une occupation "illégale" d'une usine ukrainienne de production de vodka du groupe français Marie Brizard Wine & Spirits en Ukraine, a annoncé à Bloomberg le PDG du groupe Jean-Noël Reynaud. Le groupe s'est déjà adressé à l'administration du président Porochenko et à l'ambassade de France à Kiev qui suivent l'évolution de cette affaire.

    Ukraine: les nationalistes manifestent dans la capitale
    © Sputnik . Alexei Vovk
    M.Reynaud estime que l'Ukraine ne respecte pas ses engagements concernant le rétablissement de l'ordre dans le pays ce qui est inadmissible pour un pays souhaitant adopter les valeurs de l'Union européenne.

    L'Ukraine mène des négociations sur la restructuration de sa dette. Elle compte en outre obtenir un crédit du FMI de 17,5 milliards de dollars dans l'espoir de faire renaître son économie en stagnation depuis 2013. Ses créanciers sont prêts à octroyer une aide financière urgente à Kiev s'il poursuit les réformes et lutte contre la corruption.

    Selon l'ambassadeur américain à Kiev Geoffrey Pyatt, "les agents corrompus du Parquet général ne font qu'aggraver la situation, ils s'opposent aux réformes d'une manière agressive".

    L'Ukraine occupe le 142e rang parmi les 175 pays classés par l'ONG Transparency International selon leur degré de corruption.


    Lire aussi:

    Ukraine: un millier de protestataires plantent leurs tentes à Kiev
    Ukraine: une pétition "Dark Vador, premier ministre" reçoit 25.000 signatures
    Ukraine: les radicaux feront éclater le pays avant l'hiver
    Fitch: l'Ukraine est en défaut partiel
    Tags:
    réformes, dette, économie, corruption, Transparency International, Union européenne (UE), Jean-Noël Reynaud, Andreï Pavlitchenkov, Geoffrey Pyatt, Petro Porochenko, Europe, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik