Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk

    Ukraine: désavoué par le peuple, Iatseniouk cherche à éviter l’humiliation

    © REUTERS / Yuri Gripas
    International
    URL courte
    44784
    S'abonner

    Les élections qui se tiennent dimanche contribueront à affaiblir la coalition au pouvoir et consacreront la déception de la population, deux ans seulement après la révolte sur le Maïdan, selon le FT.

    Le niveau de confiance du Front populaire du premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a chuté à tel point que le chef du gouvernement a décidé de ne pas participer aux prochaines élections locales, indique le Financial Times.
    Le parti de M. Iatseniouk est en fait crédité de moins de 2% des intentions de vote.

    Lors des élections législatives il y a un an, le Front populaire a recueilli 22% des voix, plus que tout autre parti. Cela lui a permis de former un gouvernement pro-occidental avec le parti Solidarité du président Piotr Porochenko.

    Mais le soutien du Front populaire a depuis chuté à 1%, selon les derniers sondages. Ce chiffre reflète la déception de l'opinion publique due à la dégradation à vitesse grand V de l'économie, au conflit avec les insurgés de l'est du pays et à l'incapacité à contenir la corruption, explique le quotidien.

    Les élections des maires et conseils municipaux qui se tiennent dimanche contribueront à affaiblir la coalition au pouvoir et consacreront la déception de la population deux ans seulement après la révolte sur le Maïdan, qui a débouché sur le renversement du président Viktor Ianoukovitch, estime l'auteur de l'article.

    Seuls 5% des Ukrainiens estiment que les autorités actuelles progressent vers la mise en pratique des promesses du Maïdan, souligne le journal, se référant à un récent rapport de la Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux (IFES), financé par les Etats-Unis.

    De son côté, l'AFP note que la déception des Ukrainie due au manque de soutien de la part de l'Occident ainsi qu'au régime d'austérité au sein du pays multiplie les chances de victoire des partis d'extrême-droite et des mouvements prorusses.

    Lire aussi:

    Kiev pose 4 conditions aux élections dans le Donbass
    Timochenko: Kiev laisse les oligarques contrôler l'Ukraine
    Le régime de Kiev de nouveau ébranlé?
    Tags:
    élections, cote de confiance, Arseni Iatseniouk, Petro Porochenko, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik