Ecoutez Radio Sputnik
    L'amiral américain John Richardson

    Amiral US: réviser la stratégie navale de l'Otan pour "contenir la Russie"

    © Flickr/ Adm. Jonathan Greenert, Chief of Naval Operations
    International
    URL courte
    64590
    S'abonner

    L'Alliance atlantique doit modifier sa stratégie navale pour contrer la "menace russe", estime un amiral américain.

    La modernisation de la Marine de guerre russe et d'autres "menaces" émanant de Moscou constituent une raison pour réviser la stratégie navale de l'Otan, affirme le Wall Street Journal, citant l'amiral John Richardson, chef des opérations navales des Etats-Unis.

    Intervenant devant les officiers supérieurs des forces navales européennes à Venise, l'amiral Richardson a déclaré que la Marine russe avait réalisé des progrès et que Moscou n'hésitait plus à "exercer une coercition militaire".

    "Leur rapidité opérationnelle a atteint des niveaux sans précédent depuis une dizaine d'années. Leur compétence augmente", a indiqué John Richardson.

    "Bien des choses ont changé avec la menace russe, avec la crise migratoire et le développement des systèmes informatiques. Le temps est sans doute venu de réviser la stratégie navale de l'Otan et de voir si elle est adéquate aux problèmes auxquels nous sommes confrontés", a déclaré l'amiral dans une interview accordée après son allocution.

    Selon lui, l'Alliance atlantique et l'Union européenne doivent renforcer leur coordination afin d'utiliser leurs forces navales "de manière plus efficace". Et bien que cette coordination s'exerce à un certain degré, les diplomates européens estiment toutefois que des désaccords politiques l'empêchent de se hisser au niveau d'une coopération constructive.

    "Sans une meilleure coordination, ni le problème de l'immigration, ni celui de la dissuasion de Moscou ne trouvera de solution efficace", a indiqué le journal, citant les propos de l'amiral Richardson.

    Le quotidien rappelle que la Russie a modifié sa doctrine navale l'été dernier. Celle de l'Otan demeure inchangée depuis 2011. Les généraux américains et les responsables de l'Alliance ont à plusieurs reprises qualifié la Russie de "menace". Une déclaration de ce genre a récemment été faite par la secrétaire à la force aérienne des Etats-Unis Deborah Lee James. Moscou a toujours souligné que ses actions n'étaient rien d'autre qu'une réponse aux menaces émanant de l'Otan et des Etats-Unis.

    Intervenant jeudi devant les membres du Club de discussion international Valdaï, Vladimir Poutine a fait savoir que l'élargissement de l'Otan et le déploiement du bouclier antimissile américain en Europe suscitaient "l'inquiétude légitime" de la Russie.

    Lire aussi:

    Washington n'a toujours pas de stratégie pour lutter contre l’EI
    UE: une stratégie pour éviter une guerre froide avec Moscou
    Ex-agent de la CIA: la stratégie de sécurité US, un mauvais mémoire d'études
    Tags:
    menaces, doctrine navale, OTAN, John Richardson, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik