International
URL courte
9162
S'abonner

Plus les pays de l'UE éprouvent de difficultés suite à la grande crise de migrants, plus grand est le nombre de réfugiés qui aspirent à se rendre en Norvège via la Russie.

De plus en plus de réfugiés syriens préfèrent se rendre en Norvège via la Russie, estimant le voyage de moins onéreux et moins risqué, annonce samedi la chaîne de télévision Rossia24.

Rien que ces deux derniers mois, plus de 1.500 réfugiés ont traversé la frontière russo-norvégienne, tous ayant ensuite demandé l'asile, alors que l'année passée, la Norvège n'avait reçu que 20 demandes. Selon les services d'immigration suédois, le nombre de réfugiés pourrait atteindre 5.000 personnes vers la fin de l'année.

Plus les pays de l'UE éprouvent de difficultés suite à la crise de migrants, plus grand est le nombre de réfugiés qui aspirent à se rendre en Norvège via la Russie. Selon eux, c'est moins onéreux et moins risqué.

"Au début, il ne s'agissait que de Syriens, qui constituaient la majorité. Mais actuellement, nous recevons des demandes d’asile de la part de ressortissants de plusieurs autres pays. Notamment, il s'agit de l'Afghanistan, de l'Irak, de la Somalie et même de l'Ukraine", a indiqué la chef de la police de la commune de Sør-Varanger, Ellen Hetta.

Toutefois, selon elle, ceux qui cherchent une vie meilleure dans les riches pays scandinaves auront du mal à obtenir le statut de réfugié.

"S'ils ont vécu un certain temps dans des pays stables, ils auront bien de la peine à rester en Norvège. L'Afghanistan est un des pays vers lesquels nous expulsons ceux qui se sont vus refuser le statut de réfugié", a expliqué la chef de police.

Lire aussi:

La Norvège pourrait utiliser son fonds souverain pour aider les réfugiés
Norvège: l’afflux de réfugiés à la frontière russe hors de contrôle
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Tags:
réfugiés, Norvège
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook