Ecoutez Radio Sputnik
    La frontière entre la Serbie et la Hongrie, 2015

    Chancelier autrichien: l’UE joue son avenir dans la crise des migrants

    © REUTERS / Laszlo Balogh
    International
    URL courte
    Crise migratoire (785)
    14232

    La ministre autrichienne de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner a quant à elle déclaré que les forces de l'ordre constataient que les migrants arrivant en Autriche manifestaient un mécontentement croissant.

    La crise des migrants qui sévit en Europe pourrait déboucher sur la décomposition de l'Union européenne, a estimé le chancelier autrichien Werner Faymann dans une interview accordée au quotidien Kronen Zeitung.

    "Actuellement, il s'agit soit de consolider l'Europe unie, soit d'assister à la lente décomposition de l'UE. La première voie est complexe et peut-être longue, mais la deuxième mène au chaos", a indiqué le chancelier.

    Selon lui, il est important de protéger les frontières extérieures d l'UE, mais il faut éviter un scénario où chaque pays commencerait à ériger ses propres barrières.

    La ministre autrichienne de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner a quant à elle déclaré que les forces de l'ordre constataient que les migrants arrivant en Autriche manifestaient un mécontentement croissant.

    "Nos agents attirent l'attention sur le comportement des migrants, qui devient de plus en plus émotif. Ils paniquent de plus en plus. On peut s'attendre à des actions violentes, auxquelles la police est prête à réagir", a déclaré la ministre.

    De son côté, le président slovène Borut Pahor, dont le pays est particulièrement touché par l’afflux de migrants suite à la fermeture de la frontière hongroise, s'est déclaré très préoccupé par la situation. Selon lui, il faut prendre d'urgence des mesures extraordinaires pour régler la crise, le sommet des chefs d'Etats membres de l'UE à Bruxelles étant une bonne occasion d'en discuter.

    "Pour le succès du prochain sommet (convoqué dimanche 25 octobre à Bruxelles, ndlr), nous devons prendre trois décisions", a déclaré le président slovène. Selon lui, "il faut imposer un contrôle rigoureux de la frontière turco-grecque". Ensuite, l'Allemagne et l'Autriche "ne doivent pas fermer leurs frontières aux migrants", alors que "les pays membres de l'UE devraient mener une coopération efficace pour résoudre la crise migratoire".

    La réaction à adopter face à l'immigration massive et illégale divise l'UE. Les dirigeants des pays membres n'arrivent pas à gérer les flux migratoires en provenance des pays déchirés par les conflits armés. Selon certaines sources, plus de 600.000 migrants ont rejoint le territoire européen depuis le début de l'année 2015. Certains pays sont allés jusqu'à réintroduire des contrôles frontaliers afin d'endiguer l'afflux de réfugiés, remettant ainsi en cause les accords Schengen.

    L'UE joue son avenir dans la crise des migrants
    © Sputnik .
    L'UE joue son avenir dans la crise des migrants
    Dossier:
    Crise migratoire (785)

    Lire aussi:

    L'Allemagne envisage d'expulser des migrants par avions militaires
    Vers un nouveau "mur de Berlin anti-migrants"?
    Les migrants continuent à déferler en grand nombre sur l'Europe
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    Tags:
    avenir, migrants
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik