International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
55180
S'abonner

Les Etats-Unis et l’Arabie saoudite envisagent de renforcer leur soutien à l’opposition syrienne modérée au cours du processus de règlement politique dans le pays, a déclaré le Département d’Etat américain.

Les questions relatives au règlement de la crise syrienne ont été débattues samedi dernier par le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le roi de l'Arabie saoudite Salmane Al Saoud.

Lors de cette rencontre bilatérale, M. Kerry a "confirmé l'objectif commun de faire en sorte que la Syrie soit unie, pluraliste et stable pour tous les Syriens".

"Les deux parties ont noté l'importance de la mobilisation de la communauté internationale afin de soutenir cet objectif et ont de nouveau souligné la nécessité d'une transition (politique, ndlr) sans la participation du président syrien Bachar el-Assad. Elles se sont engagées à continuer et à intensifier leur soutien à l'opposition syrienne modérée au cours de la mise en place du processus de règlement politique", ont-ils précisé dans un communiqué.

La Russie mène depuis le 30 septembre une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

Le 7 octobre, quatre navires de la Flottille russe de la mer Caspienne ont aussi tiré des missiles contre des sites de l'EI.

Ayant perdu la plupart de leurs armes et matériels sur la ligne de contact avec les troupes syriennes, les terroristes essuient des pertes considérables et changent de tactique en se réfugiant dans les habitations. Plusieurs groupes faisant partie de l'EI sont déjà prêts à quitter la zone des hostilités.

 

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Syrie: l'aviation russe a effectué un millier de raids
Syrie: l'Onu déplore l'envoi par erreur de biscuits périmés
La Syrie compte développer ses infrastructures de transport
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Tags:
Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, opposition modérée, crise syrienne, John Kerry, Arabie Saoudite, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook