International
URL courte
40841
S'abonner

La phase active de l'exercice Trident Juncture-2015 se déroule en Italie, en Espagne et au Portugal. Elle implique 36.000 militaires, dont 8.000 soldats espagnols.

Un meeting de protestation contre les manœuvres de l'Otan en Europe du Sud,  les plus importantes depuis la fin de la guerre froide, s'est déroulé samedi  à Madrid, annonce un correspondant de RIA Novosti sur place.

Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues centrales de la capitale espagnole, portant des banderoles "Non à la guerre, non à l'Otan!", "On ne veut pas être une colonie nord-américaine!" avant  de s'arrêter devant le bâtiment du ministère espagnol des Affaires étrangères.
"Rajoy et Margallo, vous êtes des laquais!", scandaient les participants au meeting, ayant en vue le premier ministre Mariano Rajoy et le chef de la diplomatie espagnole José Manuel Garcia-Margallo qui, selon les protestataires, "servent les intérêts de Etats-Unis".

"Ces manœuvres représentent une menace pour les pays voisins de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient. Elles impliquent notre pays dans la guerre déchaînée par l'impérialisme américain et les gouvernements européens contre les peuples et créent des conditions pour  augmenter les dépenses militaires au lieu de dépenses sociales, en poussant notre pays  dans une course aux armements", indique la déclaration finale adoptée par les manifestants.

36.000 militaires d'une trentaine de pays participent aux manœuvres Trident Juncture-2016 qui sont organisées par l'Otan du 28 septembre au 6 novembre. Les exercices se déroulent sur le territoire de l'Italie, de l'Espagne et du Portugal avec la participation des forces terrestres et aériennes et des unités spéciales des pays membres de l'Alliance ainsi que de leurs partenaires. Des manœuvres navales sont également programmées en Atlantique et en Méditerranée.

Lire aussi:

L'Otan lance ses plus importants exercices européens en dix ans
Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Tags:
OTAN, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook