International
URL courte
Crise migratoire (789)
2768
S'abonner

Les autorités municipales de la ville de Brême mettent en garde contre la radicalisation des jeunes réfugiés musulmans accueillis par l’Allemagne, rapporte l’hebdomadaire Focus.

"Ces dernières semaines, nous avons constaté la hausse du nombre de tentatives d'agitation (de la part, ndlr) des salafistes dans plusieurs centres d'asile pour réfugiés", a déclaré le bourgmestre de Brême, Ulrich Mäurer.

D'après M. Mäurer, les salafistes affiliés au centre culturel musulman se rendent dans les centres d'asile pour migrants et distribuent aux réfugiés maîtrisant l'arabe de la nourriture et des tapis de prière.

Il s'est toutefois empressé d'ajouter que la ville adoptait toutes les mesures nécessaires pour empêcher les salafistes d'approcher les migrants.

Les salafistes sont des sunnites radicaux revendiquant un retour à l'islam des origines. En Allemagne, des milliers de salafistes sont enregistrés officiellement. D'après les services allemands de renseignement, ils pourraient présenter une menace pour la sécurité du pays, si bien qu'ils sont sous surveillance. Rien que dans la Rhénanie-du-Nord-Westphalie vivent plus de deux mille de salafistes.

La crise migratoire actuelle est l'une des plus graves dans l'histoire contemporaine de l'Europe. Depuis le début de 2015, près de 700.000 migrants sont arrivés sur le territoire de l'UE.

 

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

France: Sarkozy demande la fermeture des mosquées salafistes
Egypte: les salafistes se retirent des négociations
France: le nombre de mosquées salafistes en hausse
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Tags:
salafisme, islamistes, musulmans, crise migratoire, Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook