Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Ramenez-nous Hussein et Kadhafi, suggère Trump

    © REUTERS/ Mike Stone
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    55156691465

    Le candidat républicain à la prochaine présidentielle Donald Trump a déclaré que les dirigeants déchus du Proche-Orient pourraient empêcher l'émergence de groupes terroristes tels que l'Etat islamique.

    Le monde se porterait nettement mieux si les anciens dictateurs irakien Saddam Hussein et libyen Mouammar Kadhafi étaient toujours au pouvoir, a estimé Donald Trump dans une interview diffusée dimanche.

    "Sans nul doute!", a répondu le milliardaire américain à la question d'un journaliste de CNN.

    "Regardez la Libye. Regardez l'Irak. Avant il n'y avait pas de terroristes en Irak. Il (Saddam Hussein, ndlr) les tuait immédiatement. L'Irak est maintenant devenu l'université d'excellence du terrorisme. Je ne dis pas que Saddam Hussein était un gars sympa, au contraire, il était un gars dégoûtant, mais maintenant tout est devenu encore bien pire là-bas", a justifié M.Trump, cité par l'AFP.

    Selon Donald Trump, "il n'y a plus d'Irak ni de Libye. Ils ont volé en éclats. Il n'y a plus aucun contrôle. Personne ne sait ce qui se passe".

    Plus tôt, M.Trump avait également souligné qu'il ne voyait rien de mal dans les actions entreprises par Moscou en Syrie afin de lutter contre l'Etat islamique (EI).

    "Poutine est en train d'exploser l'EI. Poutine a besoin de se débarrasser de l'EI, parce qu'il ne veut pas que l'EI arrive en Russie", a commenté le milliardaire américain.

    Depuis le 30 septembre, la Russie a effectué plus de 750 frappes aériennes sur le territoire du groupe terroriste Etat islamique en Syrie, à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI. En outre, 26 avions-fusées ont été lancés par les navires militaires de la flottille de la Caspienne. Ils ont frappé les positions de l'EI avec succès.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Etats-Unis: Trump promet d’expulser les réfugiés syriens
    Trump: les USA sont "un grand voyou qui perd toujours"
    Donald Trump "prêt au dialogue avec Moscou"
    Donald Trump loue le leadership de Vladimir Poutine
    Tags:
    frappe aérienne, terrorisme, Etat islamique, Donald Trump, Saddam Hussein, Mouammar Kadhafi, Libye, Syrie, Irak, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik