Ecoutez Radio Sputnik
    la police turque

    Une fusillade entre la police et des islamistes présumés fait 7 morts en Turquie

    © AFP 2019 OZAN KOSE
    International
    URL courte
    20283
    S'abonner

    Cinq militants présumés de l'EI et deux policiers ont été tués lundi lors d'une fusillade dans le centre de Diyarbakir, la principale ville turque du sud-est à majorité kurde.

    La police a pris d'assaut, à l'aube, plusieurs maisons d'un quartier de la ville où s'étaient retranchés des djihadistes qui ont ouvert le feu, provoquant une riposte des forces de l'ordre, ont précisé les services de sécurité.

     D'intenses échanges de tirs ont repris dans la matinée, dans le même quartier, où la police soupçonne d'autres djihadistes présumés de se trouver, a rapporté un journaliste de l'AFP sur place.

    Les deux policiers ont perdu la vie lorsque des militants ont fait exploser à distance des engins piégés installés autour de l'une des deux habitations encerclées par les forces de sécurité, a précisé l'agence de presse progouvernementale Anatolie.

     Les forces de l'ordre turques ont procédé depuis deux semaines à de nombreuses interpellations de militants djihadistes présumés. Quatre d'entre eux ont été inculpés et écroués pour leur participation à l'attentat d'Ankara.

    Auparavant, les médias turcs avaient déjà rapporté que la police était à la recherche de quatre personnes, dont une ressortissante allemande, soupçonnées d'appartenir à l'EI et d'être entrées de Syrie en Turquie pour y commettre d'autres attentats.

     La Turquie s'est résolument engagée dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique, après les attentats commis ces derniers mois.

    L'attaque terroriste perpétrée le 10 octobre dans la capitale turque est devenue la plus meurtrière de l'histoire du pays avec 95 morts et près de 246 blessés. L'attentat a été commis par deux kamikazes lors d'un grand rassemblement de protestation contre la montée des violences sur fond de conflit turco-kurde dans le sud-est du pays.

    Fin juillet dernier, un autre attentat suicide a eu lieu à Suruc, faisant 32 morts. L'attaque a été attribuée à une femme kamikaze de 18 ans appartenant à l'EI.

    En outre, les forces de l'ordre disposent d'informations selon lesquelles l'attentat à Ankara a été organisé à titre d'avertissement et que des attaques encore plus violentes sont actuellement en préparation.

    Lire aussi:

    Un centre de formation d'enfants-terroristes liquidé en Turquie
    L’Etat islamique se prépare à frapper la Turquie
    Médias: l'Etat islamique derrière les explosions d'Ankara
    95 morts à Ankara dans l'attentat le plus meurtrier de l'histoire turque
    Tags:
    djihadisme, fusillade, police, Etat islamique, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik