International
URL courte
16263
S'abonner

Au total, plus de 80.000 euros auraient déjà été versés à des Belges partis en Syrie faire le djihad.

L'homme
© AP Photo / Vadim Ghirda
215 djihadistes citoyens de Belgique touchent des allocations sociales pendant qu'ils combattent en Syrie. Ils bénéficient notamment d'aides du CPAS, d'allocations familiales, de chômage ou d'une assurance maladie, rapportent les journaux belges du groupe Sudpresse.

La police judiciaire fédérale bruxelloise est à la recherche des individus partis combattre en Syrie pour l'EI, afin de leur retirer ces aides et réclamer le remboursement des allocations sociales. En un an, 85 Belges ont été identifiés. 130 autres combattants présumés sont visés par une enquête. Mais certains dossiers piétineraient à cause du manque de collaboration de certains CPAS bruxellois.

Selon le groupe de travail de l'Onu sur l'utilisation des mercenaires, la Belgique comporte le plus grand nombre de djihadistes par tête d'habitant. Au cours des cinq dernières années, plus de 500 ressortissants belges ont fait la guerre du côté de l'Etat islamique.

"207 Belges luttent actuellement en Syrie. Depuis cinq ans, 77 personnes ont été tuées et 128 jeunes hommes sont revenus de Syrie en Belgique. Parmi ces derniers, 46 personnes étaient ou sont livrées aux débats judiciaires en Belgique", a précisé la chaîne belge VRT.

Les terroristes recrutent principalement des jeunes via les réseaux sociaux. Un autre moyen efficace est également de passer par la famille ou des amis se trouvant déjà en Syrie.

La population de la Belgique est évaluée à 11.5 millions personnes. Pour le moment, le pays se trouve en tête de liste des membres de l'UE pour son nombre de recrutés en Syrie, par rapport à la population totale du pays. La plupart sont des jeunes, des immigrés de deuxième génération nés en Belgique dans des familles d'immigrés ayant obtenu l'asile ou la citoyenneté en Belgique.

Lire aussi:

Bagdad autorise la Russie à mener des frappes en Irak
En Allemagne, les islamistes attendent les migrants de pied ferme
Chevènement: pas de victoire sur Daech sans Assad et la Russie
Ces endroits en France où le port du masque reste obligatoire
Tags:
djihadisme, allocations, ONU, Etat islamique, Syrie, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook