Ecoutez Radio Sputnik
    colonnes antiques,Palmyre

    L'EI exécute trois personnes à Palmyre en faisant exploser des colonnes antiques

    © AFP 2019 JOSEPH EID
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    13454

    Des islamistes ont mis à mort trois otages en faisant exploser des monuments antiques classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

    Des djihadistes ont exécuté dimanche dernier, à la cité antique de Palmyre, trois personnes en les attachant à des colonnes qu'ils ont fait exploser, a rapporté lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

    L'EI "a attaché à des colonnes trois individus de Palmyre et des environs qu'il avait arrêtés (…) et les a exécutés en faisant exploser" ces trois monuments antiques, a déclaré le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, cité par l'AFP.

    On ne connaît pas encore l'identité des victimes ni le motif de ces exécutions.

    Le groupe djihadiste a déjà procédé à la destruction du riche patrimoine archéologique de cette cité antique inscrite par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'humanité.

    La dernière destruction à Palmyre remonte à début octobre, alors que l'EI avait réduit en poussière l'Arc de triomphe de la cité. En septembre dernier, les djihadistes ont détruit plusieurs des célèbres tours funéraires de la cité, uniques au monde. En août dernier ils avaient amputé Palmyre de ses plus beaux temples, soit ceux de Bêl et Baalshamin, détruits à coups d'explosifs.

    Le groupe djihadiste a par ailleurs utilisé l'amphithéâtre de la cité antique pour servir de cadre à l'exécution publique de 25 soldats syriens par des adolescents.

    Les ruines de Palmyre étaient visitées par environ 150.000 personnes par an, avant le début du conflit syrien, en 2011, qui a fait plus de 250.000 morts.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Palmyre: l’EI détruit trois tours funéraires
    L'EI fait exploser un temple antique à Palmyre
    Syrie: le directeur du site antique de Palmyre décapité par l’EI
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    antiquités, monument, exécution, explosion, djihadisme, UNESCO, Etat islamique, Rami Abdel Rahmane, Palmyre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik