International
URL courte
41580
S'abonner

Le premier ministre ukrainien, dont la cote de popularité a chuté à 1%, pourrait être destitué de ses fonctions à l'issue des élections locales en Ukraine qui se sont déroulées dimanche.

N'étant pas parvenu à mettre en pratique les promesses d'une vie meilleure et à répondre aux espérances du peuple, le pouvoir ukrainien craque de tous les bords. Cette fois, l'attention se focalise autour du premier ministre en exercice, dont la démission a été discutée de longue date, affirme un interlocuteur de l'administration présidentielle ukrainienne, cité par un média russe.

Arseni Iatseniouk est d'autant plus mis au pilori par de nombreux membres du gouvernement ukrainien:

"Le gouvernement d'Iatseniouk ne peut se vanter de rien devant le monde, pas plus que devant son propre peuple", est persuadé Mykola Tomenko, député de la Rada, parlement monocaméral ukrainien du Bloc Petro Porochenko.

"Arseni Iatseniouk doit porter la responsabilité de sa politique dans le domaine du génie urbain ainsi que des gaffes de l'indexation des retraites et des salaires", s'indigne Iouri Loutsenko, le chef du Bloc Petro Porochenko.

"Visiblement, il est grand temps de destituer M.Iatseniouk de ses fonctions. (..) Il semble que M.Iatseniouk lui-même se rende compte du caractère inévitable de sa démission. Depuis lors, ses déclarations se font rigides, y compris en ce qui concerne la Russie. Cela lui permettra d'affirmer qu'il avait été destitué à cause de son patriotisme", a confirmé  le chef des radicaux Oleg Liachko.

Quant au président ukrainien, il peut "agir de manière assez logique" en mettant sur le dos du premier ministre l'échec de la politique économique, prévient un interlocuteur dans l'administration de Piotr Porochenko cité par un média.

Le candidat éventuel au poste de chef du gouvernement ukrainien est Natalie Jaresko, femme politique ukrainienne de nationalité ukraino-américaine.

"Cependant, faire d'Arseni Iatseniouk l'unique bouc émissaire n'est pas fair-play de la part de l'entourage de M.Porochenko. Le premier ministre et le président ont travaillé dans la même équipe et ont de concert mené des reformes", a conclu un des députés de la Rada du Front populaire, parti politique ukrainien dirigé par Arseni Iatseniouk, cité par un média.

Lire aussi:

Ukraine: Iatseniouk ne nie pas le génocide des habitants du Donbass
Forbes: Iatseniouk brade l'Ukraine aux Etats-Unis
Iatseniouk: l'Ukraine est un pays vainqueur de la 2e Guerre mondiale
Tags:
démission, Rada suprême, Arseni Iatseniouk, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook