Ecoutez Radio Sputnik
    Homs, Syrie

    Syrie: un centre d’accueil de réfugiés détruit à Homs

    © AFP 2018 MAHMOUD TAHA
    International
    URL courte
    6063

    Dans les alentours de la ville syrienne de Homs, un centre d’accueil de réfugiés a été détruit suite à des frappes de mortiers effectuées par des rebelles. Le nombre de victimes reste encore à préciser, rapporte mercredi le chef de l'état-major général de l’armée syrienne Ali Abdullah Ayyoub.

    "Au cours d'un pilonnage intensif de mortiers dans la région de Tehr Mahl, dans les alentours d'Homs, des rebelles appartenant au groupe terroriste Ahrar al-Sham ont détruit un centre d'accueil de réfugiés. Il y a des victimes dont le nombre est encore à préciser", selon Ali Abdullah Ayyoub.

    "Au moins six tirs explosifs improvisés, lancés depuis des canons de mortiers, ont été enregistrés", a-t-il précisé.

    D'après lui, ce n'est pas la première fois que des terroristes frappant les positions de l'armée gouvernementale "tirent à tort et à travers et touchent des cibles civiles".

    "Plus d'une centaine de mines improvisées, similaires à celles qui ont détruit le centre d'accueil de réfugiés, ont été retrouvées avec des munitions par nos divisions dans les alentours de la localité habitée de Dar El Kebir".

    A cet endroit, neuf tube-canons de mortiers improvisés ont été également découverts. Les tube-canons sont fabriqués sur la base de tubes hors service, qui faisaient partie auparavant des éléments du char blindé Т-55, a expliqué le dirigeant militaire.

    L'utilisation de mines improvisées par les groupes terroristes comme Ahrar al-Sham et Front al-Nosra s'explique par un manque extrême d'armes d'artillerie légères.

    "L'usure extrême des armes et l'absence de systèmes classiques pour contrôler les tirs rendent impossible l'utilisation de l'artillerie et des lance-mines de précision par les terroristes de l'Etat islamique", a fait remarquer M. Ayyoub.

    Lire aussi:

    Situation en Syrie (2014)
    L'armée syrienne a libéré 50 localités dans la province d'Alep
    L'armée syrienne aux portes de la Turquie
    Les Russes frappent l'EI, les Syriens reprennent espoir
    Tags:
    Ali Abdullah Ayyoub, Homs, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik