International
URL courte
101525
S'abonner

Les autorités afghanes s'adressent à la Russie en quête d'aide militaire car le président américain Barack Obama s'est trop concentré sur les moyens de limiter son implication en Afghanistan, a déclaré le sénateur républicain John McCain.

"Comme en Irak, en Syrie, en Ukraine et dans beaucoup d'autres pays du monde, le leadership perdu ("failed leadership") laisse un vide une fois de plus, que nos adversaires comblent", a déclaré le sénateur dans un entretien à la chaîne CNSNews, en mentionnant la Russie et l'Irak parmi les principaux concurrents des américains.

Plus tôt, le président afghan Ashraf Ghani a demandé à Moscou de lui livrer de l'artillerie, des armes légères et des hélicoptères Mi-35, annonce le quotidien américain The Wall Street Journal, citant des haut placés russes et afghans.

Dans le même temps, ces dernières semaines, les autorités russes ont à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude croissante à l'égard de l'essor de l'EI ainsi que d'autres groupes terroristes en Afghanistan, a fait remarquer CNSNews.

Alors que les États-Unis et leurs alliés ont retiré la plupart de leurs troupes d'Afghanistan — en 2011, il y avait 100.000 militaires, tandis qu'actuellement il n'en reste que 10.000 — et qu'ils ont réduit leur aide financière,  la Russie pourrait tendre sa main à l'Afghanistan.

Lire aussi:

«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Marine chinoise face à l’US Navy: «Les rapports de forces sont en train de s’inverser en nombre»
La natalité française s’écroule, Bayrou demande davantage d'immigrés: comme un air de déjà-vu?
Tags:
rapprochement, CNSNews, Ashraf Ghani, John McCain, Barack Obama, Afghanistan, Iran, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook