Ecoutez Radio Sputnik
    Turquie

    La Turquie, "zone tampon" à migrants pour Bruxelles?

    © Flickr/ Jorge Franganillo
    International
    URL courte
    Crise migratoire (785)
    1424

    L’Union européenne essaie d’utiliser la Turquie comme "une zone tampon" pour accueillir les réfugiés, ce qui rentre en contradiction avec les principes européens, estime le président du Parti populaire et républicain de Turquie Kemal Kilicdaroglu.

    Dans sa déclaration à RIA Novosti, le leader du principal parti turc d'opposition, M.Kilicdaroglu, a souligné l'importance de la crise migratoire actuelle et le rôle actif de la Turquie dans l'accueil des réfugiés.

    "Ce problème peut être résolu sur la base de la solidarité, de la coopération et de la répartition du poids des responsabilité entre l'UE et la Turquie. Sinon, cette crise sera aggravée. Mais nous ne voyons pas d'actions de l'UE correspondant aux intérêts de la Turquie", souligne l'homme politique turc.

    Selon lui, le but de l'Union européenne est de faire de la Turquie "une zone tampon" pour les réfugiés, en échange d'un peu d'argent. Une telle proposition contredit les principes européens, et la question devrait être réétudiée de manière plus éclairée, estime M.Kilicdaroglu.

    La chancelière allemande Angela Merkel a récemment promis à la Turquie de dynamiser le processus de son adhésion à l'UE en échange d'une aide dans la résolution de la crise migratoire. Lors de sa visite à Istanbul le 18 octobre dernier, Mme Merkel s'est entretenue sur ce sujet avec les autorités turques. Selon le plan rendu public après le sommet, la Turquie devrait jouer un des rôles principaux dans la résolution de la crise migratoire.

    Dossier:
    Crise migratoire (785)

    Lire aussi:

    L'Autriche veut fermer aux migrants sa frontière avec la Slovénie
    Pour rejoindre l'UE, la Serbie doit accueillir plus de migrants
    Plus de 700.000 migrants ont traversé la Méditerranée en 2015, pression maximale sur l'UE
    L'UE créera un mécanisme de protection civile pour aider les migrants
    Tags:
    crise migratoire, migrants, réfugiés, Union européenne (UE), Angela Merkel, Turquie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik