International
URL courte
Opération turque contre les Kurdes (67)
31451
S'abonner

La Turquie prendra toutes les mesures nécessaires, y compris militaires, afin d'empêcher les Kurdes syriens soutenus par les Etats-Unis, mais qualifiées par Ankara d'organisation terroriste, de déclarer l'autonomie à proximité de sa frontière.

Ankara n'exclut pas des opérations militaires en Syrie, après les déclarations des Kurdes syriens sur une éventuelle déclaration d'autonomie à Tel Abyad, ville syrienne frontalière de la Turquie, a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan, cité par Reuters.

Selon le président turc, une telle déclaration représente une menace pour la sécurité nationale de la Turquie.

En outre, en promettant de bombarder les positions tenues par le PKK, la Turquie adresse un message de fermeté à ses alliés américains, qui considèrent les Kurdes syriens comme un allié indispensable sur le terrain, contre l'EI.

A l'heure actuelle, les Kurdes en Irak et en Syrie mènent une lutte armée contre l'EI. En Irak, ils bénéficient régulièrement d'une assistance militaire des Etats-Unis et de leurs alliés.

Bien que la Turquie, où vivent plusieurs millions de Kurdes, soit un allié des Etats-Unis dans la lutte contre l'EI dans la région, elle craint que les armes ne tombent entre les mains des combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qu'Ankara qualifie d'organisation terroriste.

Les relations entre le mouvement politique kurde principal, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), et la Turquie, se sont détériorées après l'attentat commis le 20 juillet à Suruç, près de la frontière syrienne. Cette attaque, attribuée à l'EI, avait provoqué la mort de 33 militants de la cause pro-kurde et la reprise des affrontements entre les forces de l'ordre turques et les partisans du PKK.

Dossier:
Opération turque contre les Kurdes (67)

Lire aussi:

Les Etats-Unis vont renoncer à former des rebelles syriens
Syrie: Obama annoncera des changements dans l'entraînement des rebelles
Turquie: Erdogan juge "impossible" la poursuite du dialogue avec les Kurdes
Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Tags:
terrorisme, Kurdes, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Etat islamique, Recep Tayyip Erdogan, Ankara, Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook