Ecoutez Radio Sputnik
    Centre international de Vienne

    Syrie: la liste des participants à la réunion de Vienne dévoilée

    © Flickr/ Kiefer.
    International
    URL courte
    10271

    Outre la Russie et les Etats occidentaux, l'Irak, l'Iran, l'Egypte et le Liban prendront part aux consultations sur la crise syrienne à Vienne.

    Pour l'Iran, il s'agira d'une première réunion de ce genre. Jusqu'à présent, Téhéran refusait de prendre part à de telles rencontres.

    Les consultations se dérouleront à Vienne le 30 octobre prochain. La partie russe y sera représentée par le ministre des Affaires étrangères Sergueї Lavrov.

    Plus tôt, le chef de la diplomatie russe a déclaré que Moscou se prononçait pour un règlement politique du conflit syrien avec la participation du président Bachar el-Assad et de l'ensemble de l'opposition syrienne.

    Le programme des consultations de Vienne prévoit notamment une rencontre trilatérale Etats-Unis-Arabie saoudite-Turquie, suivie d'un nouvel entretien entre Sergueï Lavrov et le secrétaire d'Etat US John Kerry, qui maintiennent un canal de communication entre leurs gouvernements respectifs dont les relations connaissent aujourd'hui une dégradation sur fond de crise ukrainienne.

    Des représentants de l'opposition syrienne, qui conteste l'invitation faite à Téhéran, n'ont pas été quant à eux invités aux discussions internationales de Vienne. Pour Georges Sabra de la Coalition nationale syrienne, l'absence des Syriens à la réunion témoignait d'un "manque de sérieux".

    Bachar al-Zoubi, membre de l'armée de Yarmouk, qui fait partie de l'Armée syrienne libre, a de son côté déclaré à Reuters que les représentants de l'opposition armée n'avaient pas non plus été invités à se rendre à Vienne.

    Lire aussi:

    Neuf pays et l'UE attendus aux négociations de Vienne sur la Syrie
    Négociations de Vienne sur la Syrie: une communauté d'objectifs
    D'où viennent les informations sur la Syrie?
    Tags:
    consultations, crise syrienne, diplomatie, négociations, Sergueï Lavrov, Vienne, Autriche, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik