Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin de Moscou

    La Russie met l'Otan en garde contre tout rapprochement de ses frontières

    © Photo. Alina Dang
    International
    URL courte
    833140

    Le Kremlin rappelle à l'Otan les dangers liés au renforcement ultérieur de sa présence aux frontières russes.

    Plus tôt dans la journée, le quotidien Wall Street Journal a rapporté que l'Alliance atlantique envisageait plusieurs options en vue de renforcer la présence de ses troupes aux frontières avec la Russie.

    "Il s'agit du rapprochement de l'Otan et de ses infrastructures militaires vers nos frontières, ce qui constitue un phénomène que nous considérons comme indésirable et dont nous expliquons depuis longtemps les potentielles conséquences dangereuses", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov à la question de commenter les informations parues dans le WSJ.

    Le quotidien américain qui citait des sources diplomatiques et militaires a annoncé que l'Otan pourrait déployer entre 800 et 1.000 militaires dans chaque pays balte ainsi qu'en Pologne. L'initiative est notamment soutenue par des représentants américains au sein de l'Alliance, alors que l'Allemagne se prononce contre.

    A présent, la Pologne, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie abritent respectivement 150 militaires américains. L'administration US envisage actuellement de les placer sous les ordres directs de l'Alliance, rapporte le WSJ.

    Depuis le début de la crise en Ukraine, l'Alliance atlantique ne cesse de renforcer sa présence dans la région de la mer Baltique. Depuis le 1er mai 2015, la mission Baltic Air Policing chargée de protéger l'espace aérien des pays Baltes a doublé le nombre d'avions déployés en Lituanie, le portant à huit appareils. Elle a également envoyé quatre chasseurs F-16 des forces aériennes danoises en Estonie.

    La Russie met l'Otan en garde contre tout rapprochement de ses frontières
    © Sputnik .
    La Russie met l'Otan en garde contre tout rapprochement de ses frontières

    Lire aussi:

    L'Otan dénonce une "escalade" militaire russe
    Le secrétaire général de l'Otan appelle à prolonger les sanctions antirusses
    L’Otan ne renonce pas au dialogue avec la Russie
    «Kim Jong-un» charrie les armes françaises et s’invite au défilé du 14 juillet à Paris - vidéo
    Tags:
    rapprochement, présence militaire, danger, frontière, OTAN, Dmitri Peskov, pays baltes, Pologne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik