International
URL courte
0 039
S'abonner

Le programme de la NSA américaine (National Security Agency) prévoyant la collecte des données sur les communications téléphoniques des Américains, restera en vigueur pour encore un mois, suite au refus de la cour de New York de prononcer un arrêt immédiat.

La cour d'appel de New York a refusé jeudi 29 octobre de prononcer l'interdiction immédiate à l'égard du programme de la NSA qui vise à collecter les informations, mettant sur écoute les conversations téléphoniques des citoyens.

Le 2 juin 2015, le Congrès américain a adopté un projet de loi interdisant la surveillance massive à l'endroit des Américains. Le document, surnommé "Acte de liberté des USA", interdit aux services de renseignement de prélever chez les fournisseurs d'accès Internet des informations sur les télécommunications des citoyens.

La loi prévoit d'ailleurs une période transitoire de six mois lors de laquelle la NSA, responsable de la sécurité des systèmes d'information et du traitement des données du gouvernement américain, devrait s'adapter à ces nouvelles conditions.

Pourtant, l'Union américaine pour les libertés civiles a réclamé une interdiction immédiate de la surveillance et a présenté la demande correspondante devant la cour d'appel. Le juge a toutefois refusé la demande.

"La cessation brusque de ce programme contreviendrait aux intérêts de l'Etat s'agissant du contrôle des menaces terroristes", a-t-il motivé son décision.

Барак Обама
© Photo. Official White House Photo by Pete Souza.

Par conséquent, la surveillance de masse fonctionnera encore avec la société américaine pendant un mois.

La réforme du système de collecte des données par les services de renseignement des USA a été provoquée par le scandale autour d'Edward Snowden. Cet ancien employé des services secrets des USA a rendu publiques, en 2013, des données selon lesquelles la NSA avait effectué un espionnage de masse touchant non seulement les citoyens américains, de l'Union européenne, mais également des dirigeants mondiaux.

Lire aussi:

Snowden: la NSA continuera à espionner le monde
La Belgique accuse Facebook d'espionnage de masse
Les USA demandent à l'Irak de garder secrets leurs renseignements communs
Tags:
surveillance, espionnage, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, New York, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook