Ecoutez Radio Sputnik
    Mer de Chine méridionale

    Pékin accuse Washington de jouer avec le feu en mer de Chine

    © Flickr
    International
    URL courte
    Situation en mer de Chine méridionale (80)
    45450
    S'abonner

    Le navire lance-missiles américain USS Lassen s’est approché, mardi 27 octobre, à moins de 12 milles nautiques d’au moins une des îles artificielles que Pékin construit en mer de Chine méridionale, dans l’archipel des Spratleys.

    Les actions provocatrices des Etats-Unis peuvent provoquer des incidents dangereux, stipule le message publié le 30 octobre sur le site du ministère chinois de la Défense.

    "En dépit de maintes négociations et des protestations fermes du gouvernement chinois, la partie américaine a envoyé un navire lance-missile USS Lassen dans la région des îles chinoises Nansha (nom chinois des Spratleys, ndlr). Ces actions de Washington ont mis en danger la souveraineté et la sécurité de la Chine, en mettant en question la paix et la stabilité dans la région. Elles sont pour le moins dangereuses et provocatrices", a annoncé l'amiral Wu Shengli, commandant en chef de la marine chinoise, lors d'une vidéoconférence avec son homologue américain John Richardson.

    "Si la partie américaine continue à réaliser des actions aussi dangereuses et provocatrices, la marine et les forces aériennes des deux Etats pourraient se retrouver dans une situation d'urgence", a-t-il poursuivi.

    Mardi 27 octobre, le navire lance-missiles américain USS Lassen, s'est approché à moins de 12 milles nautiques d'au moins une des îles artificielles que Pékin construit en mer de Chine méridionale, dans l'archipel des Spratleys.

    A cet égard, le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Yesui a protesté auprès de l'ambassadeur US à Pékin. Washington insiste pour sa part sur le fait qu'il ne considère pas la zone des 12 milles nautiques autour des îles Spratleys comme les eaux territoriales de la Chine.

    Mer de Chine
    © Photo. Service de presse du ministère russe de la Défense
    Le litige territorial opposant la Chine et d'autres Etats d'Asie se poursuit depuis plusieurs années. Des revendications sur certains territoires situés en mer de Chine méridionale, notamment les îles Paracels et les îles Spratleys riches en hydrocarbures, ont été émises par la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, Brunei et la Malaisie.

    La Chine mène depuis un certain temps des négociations avec le Vietnam, les Philippines et la Malaisie afin d'adopter un code visant à encadrer le comportement de chaque partie prenante dans la région. Le processus est lent pour de nombreuses raisons. Dans le même temps, Pékin refuse que les pourparlers se déroulent sous l'égide de l'ASEAN (l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, organisation politique, économique et culturelle regroupant dix pays d'Asie du Sud-Est) et qu'un pays tiers (à savoir les Etats-Unis) intervienne dans les affaires de la région.

     

    Dossier:
    Situation en mer de Chine méridionale (80)

    Lire aussi:

    Pékin appelle Washington à éviter les provocations en Mer de Chine
    Pékin appelle Washington à éviter les provocations en Mer de Chine
    Journaliste chinois: les USA devraient apprendre l’histoire de la mer de Chine
    Tags:
    lance-missiles, litiges territoriaux, marins, John Richardson, îles Spratleys, Mer de Chine méridionale, Washington, Pékin, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik