Ecoutez Radio Sputnik
    les militaires américains

    Missions de combat US au Proche-Orient: rien de nouveau sous le soleil

    © AFP 2019 Philipp Guelland
    International
    URL courte
    8163
    S'abonner

    Bien qu’ils évoquent le caractère inédit de leur nouvelle mission contre l’EI en Syrie et en Irak, les Etats-Unis mènent depuis longtemps déjà des opérations spéciales au Proche-Orient, écrit Bloomberg View.

    Lorsque le ministre américain de la Défense Ashton Carter a annoncé mardi que les Etats-Unis allaient lancer une "action directe" contre les sites de l'Etat islamique en Syrie et en Irak, il semblait qu'il s'agissait d'une mission d’un genre nouveau pour les militaires américains dans des pays où le président américain a plusieurs fois promis que l'armée US ne serait pas engagée dans des opérations de combat.

    "Les Etats-Unis veulent donner l’impression que les militaires américains ont lancé une nouvelle mission dans une région où Obama avait promis de ne pas les employer lors des opérations terrestres. Mais les troupes spéciales américaines mènent ce travail depuis déjà plusieurs mois, surtout en Irak du Nord, contrôlé par les Kurdes. Les troupes spéciales y ont créé une infrastructure ramifiée. Tout cela remet en question les affirmations sur le caractère novateur de l'opération", écrit Bloomberg View.

    Pendant l’été 2014, le président Barack Obama a autorisé les premiers groupes de militaires américains à être déployés en Irak, afin de "consulter et soutenir", ainsi que de former les militaires locaux. Toutefois, comme l'affirme Bloomberg View se référant à des fonctionnaires américains et kurdes, les Etats-Unis ont créé dans le pays un centre d'opérations dont la mission est de déterminer des chefs haut placés de l'Etat islamique (EI) et de rectifier les frappes aériennes  contre les véhicules, les camps et les bâtiments de l'EI.

    Plusieurs de ces opérations sont classées. La Maison Blanche ne dévoile pas non plus des informations sur les soldats américains tués ou blessés, écrit le Bloomberg View. Le ministre américain de la Défens Ashton Carter a promis d'augmenter le nombre de ces opérations dans les mois à venir.

    "Evidemment, on ne peut pas le comparer à la décision de Bush de lancer la guerre en Irak. Mais Obama, dans le cadre de ces missions secrètes, envoie les militaires américains faire une guerre qu'il avait promis de terminer", souligne le journal.

    La semaine dernière, la mort du sergent américain Joshua L.Wheeler lors d'un raid contre une prison de l'EI, lancé par les militaires américains et kurdes, a obligé l'administration d'Obama à révéler plus d'informations sur les activités de l'armée américaine en Irak.

    Lire aussi:

    Les Etats-Unis pourraient lancer une opération au sol en Syrie
    Les Etats-Unis vont renoncer à former des rebelles syriens
    Tags:
    États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik