International
URL courte
23355
S'abonner

Son voyage en Crimée et les déclarations la concernant ont suscité la "préoccupation" des membres de son groupe parlementaire, selon Thierry Mariani.

Thierry Mariani, député à l'Assemblée nationale et coprésident de l'association Dialogue franco-russe, a déclaré avoir été prié de quitter le poste de vice-président du groupe du Parti populaire européen au sein de l'APCE à cause de sa récente visite en Crimée.

Le voyage dans la péninsule de Crimée (redevenue russe au printemps 2014, mais dont le rattachement n'a jamais été reconnu par l'Ukraine) a suscité la préoccupation des membres du groupe parlementaire, selon M. Mariani.

Le député a reçu une lettre de l'APCE lui demandant de quitter son poste.

"J'ai vu que sous la pression de membres ukrainiens du parlement, je suis expulsé du groupe du PPE. Et c'est une bonne nouvelle, car maintenant je suis libre", a dit M. Mariani. "C'est une très mauvaise action pour la délégation ukrainienne", a-t-il ajouté.

 En juillet 2015, un groupe de dix parlementaires français conduit par Thierry Mariani a effectué un voyage dans la péninsule. Le chef de la délégation ukrainienne à l'APCE a demandé à l'assemblée parlementaire de réviser le mandat de M. Mariani.

Lire aussi:

La délégation française surprise par ce qu'elle découvre en Crimée
Crimée: les premiers ne seront pas les derniers. Révélations à suivre
Députés italiens et hongrois attendus en Crimée: Kiev menace de réagir
Elus français en Crimée: chers médias polonais, qui sont les vrais "idiots utiles"?
Tags:
Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Thierry Mariani, Crimée, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook