Ecoutez Radio Sputnik
    Google lancera 300 ballons dans la stratosphère pour un accès Internet

    Google lancera 300 ballons dans la stratosphère pour un accès Internet

    © REUTERS / Yudhi Mahatma/Antara Foto
    International
    URL courte
    14714

    Des ballons à l'hélium permettront d'avoir un accès à une connexion rapide et bon marché à Internet dans les régions les plus pauvres ou les plus reculées.

    Le groupe Google lancera près de 300 ballons dans la stratosphère d'ici 2016 dans le cadre de son projet ambitieux Loon destiné à connecter à Internet les zones de la Terre qui n'y ont pas accès.

    Google envisage de connecter avant tout les régions isolées et dépourvues d'infrastructures terrestres d'Indonésie. Seuls 42 millions des 250 millions d'habitants de ce pays situé sur 18.000 îles et îlots ont accès à la Toile.

    Les ballons remplis d'hélium formeront un anneau au-dessus de la Terre et permettront chacun une connexion haut débit dans un rayon de 40 km.

    Google lancera 300 ballons dans la stratosphère pour un accès Internet
    © REUTERS / Yudhi Mahatma/Antara Foto
    Google lancera 300 ballons dans la stratosphère pour un accès Internet

    Trois opérateurs mobiles indonésiens, XL Axiata, Indostat et Telkomsel, ont déjà annoncé leur intention d'essayer les ballons de Google en 2016.

    Des tests d'équipements auront ensuite lieu en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis et au Brésil.

    Selon Mike Cassidy, vice-président du projet Loon cité par la BBC, Google a amélioré la méthode de lancement des ballons. A présent, deux ou trois personnes peuvent lancer un ballon stratosphérique en 15 minutes, alors qu'autrefois, 14 personnes mettaient une ou deux heures pour réaliser cette procédure.

    Google a lancé le projet Loon (diminutif du mot anglais "balloon") en partenariat avec le Centre national des études spatiales (CNES) en juin 2013. Les trente premiers ballons ont été lancés le 15 juin 2013 depuis la Nouvelle-Zélande. Flottant à environ 20 km d'altitude, les ballons dotés de panneaux solaires se trouvent plus haut que les avions commerciaux et que les nuages troposphériques, s'affranchissant ainsi des aléas météorologiques.


    Lire aussi:

    Google, la NASA et l’USRA achèteront le plus puissant ordinateur quantique
    6 inventions qui ont changé le monde
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    stratosphère, ballons, Internet, Telkomsel, Indostat, XL Axiata, Google, Nouvelle-Zélande, Indonésie, Australie, Brésil, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik