International
URL courte
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)
27931
S'abonner

Dans la ville italienne de Trapani, les gens descendent dans la rue pour protester contre la participation de leur pays aux plus importantes manœuvres de l'Alliance atlantique en Europe du Sud depuis la fin de la guerre froide.

La manœuvre Trident Juncture-2015 de l'Otan qui se déroule à présent à Trapani, en Sicile, provoque des protestations massives de la population, et le point culminant de cette contestation sera la manifestation prévue samedi 31 octobre à Marsala. 

Organisée par le comité régional du mouvement "No Muos", cette manifestation associéra également des protestataires venant d'autres villes siciliennes, y compris de Palerme, de Catane, de Messine et de Ragusa. 

"La Sicile risque de se transformer en base pour expérimentations militaires destinées à tester des infrastructures et des méthodes d'extermination, en infligeant ainsi un détriment aux richesses naturelles de l'île, à son environnement et à la santé des gens", a déclaré à Sputnik Chiara Paladino, coordinatrice du mouvement dans la province. 

Le père Alex Zanotelli a rappelé à l'agence que le 24 octobre dernier, le mouvement No Guerra No Nato avait protesté à Naples. Vendredi 30 octobre, ce même mouvement a organisé à Rome une conférence internationale "Contre la guerre pour l'Italie et pour une Europe neutre", et la ville de Palerme est devenue le lieu du fleshmob "Festa No War". 

Auparavant, les protestations contre les plus importantes manœuvres de l'Alliance atlantique en Europe du Sud depuis la fin de la guerre froide avaient éclaté en Sardaigne qui figure parmi les provinces les plus militarisées d'Italie, en accueillant 61% des bases militaires.

 

"Ces manœuvres ne profitent qu'aux généraux de l'Otan. D'abord, ils ont essayé de les organiser en Sardaigne, mais la population a protesté très énergiquement. Alors, ils les ont transférées en Sicile, dont le territoire est aussi saturé par des bases militaires et des systèmes de reconnaissance, tels que Muos. Nous sommes contre leur déploiement sur notre sol. Je pense que 95% des Italiens sont contre tout cela", a déclaré à Sputnik Massimo Zucchetti, militant du mouvement No Guerra No Nato et spécialiste des technologies nucléaires. 

36.000 militaires d'une trentaine de pays participent aux manœuvres Trident Juncture-2015 qui sont organisées par l'Otan du 28 septembre au 6 novembre. Les exercices se déroulent sur le territoire en Italie, en Espagne et au Portugal avec la participation des forces terrestres et aériennes et des unités spéciales des pays membres de l'Alliance ainsi que de leurs partenaires. Des manœuvres navales sont également programmées dans l'Atlantique et en Méditerranée. 

Le général américain Philip Breedlove, commandant de l’Otan, et le secrétaire général adjoint de l’Alliance Alexander Vershbow ont assisté à la cérémonie de lancement de l'exercice à Trapani.

Dossier:
Renforcement de la présence de l'Otan en Europe (296)

Lire aussi:

Otan: début des exercices Trident Juncture en Estonie
Manifestation anti-Otan au Monténégro
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
manifestation, protestations, OTAN, Alexander Vershbow, Philip Breedlove, Massimo Zucchetti, père Alex Zanotelli, Chiara Paladino, Marsala, Drépane, Sicile, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook