International
URL courte
17749
S'abonner

L'ex-président géorgien assure faire l’objet d’une procédure de déchéance de sa nationalité afin de l'empêcher de participer aux élections.

L'ancien président de Géorgie Mikhaïl Saakachvili a déclaré être privé de la nationalité géorgienne "sur ordre de la Russie". Selon lui, tout ceci viserait à l'empêcher de participer aux prochaines élections.

"Tout cela est l'œuvre de Bidzina Ivanichvili (premier ministre de Géorgie de 2012 à 2013, fondateur de la coalition Rêve géorgien, actuellement au pouvoir, ndlr). Il a déclaré qu'il exerçait une commande de la Russie et me barre ainsi la voie vers les élections. C'est pourquoi il doit me retirer la nationalité géorgienne après qu'on m'a forcé à quitter le pays", a indiqué M. Saakachvili.

Le ministère géorgien de la Justice a initié une procédure de déchéance de nationalité à l'égard de Mikhaïl Saakachvili. La notification de Kiev concernant la remise d'un passeport ukrainien à l'homme politique en a été le fondement. La législation géorgienne interdit d'avoir la double nationalité.

Mikhaïl Saakachvili a présidé la Géorgie de 2004 à 2007 et de 2008 à 2013. Des poursuites pénales ont été intentées contre lui dans ce pays selon plusieurs chefs d'accusation. Il est notamment accusé d'avoir détourné près de 5 millions de dollars du budget. Un avis de recherche national a également été lancé contre M. Saakachvili. Il a quitté le pays après l'entrée en fonctions du président actuel, Gueorgui Margvelachvili, en novembre 2013.

Mikhaïl Saakachvili est actuellement gouverneur de la région d'Odessa en Ukraine.

Lire aussi:

Ukraine: l’économie de l'ombre progresse
Ukraine: une pétition exige la démission de Saakachvili
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Élections présidentielles en Biélorussie: les premières estimations tombent
Tags:
Mikhaïl Saakachvili, Ukraine, Russie, Géorgie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook