Ecoutez Radio Sputnik
    Frappe de la coalition américaine sur Fallujah, en Irak

    La coalition US aurait fait 600 morts civils en Irak et Syrie

    © AP Photo/ Uncredited
    International
    URL courte
    253115235

    La coalition conduite par les Etats-Unis dans l'opération internationale contre l'Etat islamique (Daech) pourrait être responsable de la mort d'environ 600 civils en Irak et en Syrie, a annoncé vendredi la chaîne de télévision canadienne CBC.

    La chaîne a obtenu "une cinquantaine de messages dignes de foi" faisant état de la mort de civils sous les bombes de la coalition. Il s'agit d'informations provenant de différentes organisations de défense des droits de l'homme, de médias étrangers et d'autres sources.

    "Jusqu'à 600 personnes auraient été tuées lors des frappes de la coalition, et ces informations sont suffisamment crédibles pour mériter une enquête approfondie", a souligné CBC. La chaîne a rappelé que selon les déclarations officielles du Commandement central des Etats-Unis (Centcom), les frappes de la coalition n'avaient fait que deux morts civils.

    "Le Commandement central procède à une enquête minutieuse sur les informations faisant état de victimes parmi les civils et les traite avec le plus grand sérieux", a déclaré à CBC le porte-parole du Centcom, le lieutenant-commandant Kyle Raines.

    avion américain
    US Air Force / Senior Airman Matthew Bruch
    "Il convient également de noter que la situation actuelle en Irak et en Syrie rend les enquêtes de ce genre très difficiles et compliquées, car en règle générale, il n'y a aucune possibilité d'interroger les témoins", a ajouté le porte-parole.

    La chaîne a présenté une carte interactive de la Syrie et de l'Irak en indiquant toutes les localités où des civils auraient pu périr. Ainsi, selon ces informations, 51 à 61 personnes seraient mortes le 27 décembre 2014 dans la province syrienne d'Alep et 70 autres auraient été tuées le 2 juin 2015 lors d'un bombardement d'Al-Hawiya, dans la province irakienne de Kirkouk.

    Le brigadier-général Lise Bourgon, chef de l'escadron aérien canadien opérant en Irak et en Syrie, n'a pas confirmé cette information. Elle a déclaré ne pas disposer d'éléments sur l'implication de l'aviation canadienne dans la mort de civils.

    En octobre 2014, le Canada a décidé d'envoyer un petit groupe d'avions et 600 militaires chargés de leur entretien en vue de combattre l'Etat islamique. Ce contingent a été déployé sur une base aérienne au Koweït. Les avions canadiens ont effectué jusqu'à présent 181 raids, larguant 469 bombes.

    Fin mars dernier, le parlement canadien a voté pour la prolongation du mandat du pays dans l'opération internationale contre le groupe Etat islamique. Prévue au départ pour six mois, la mission canadienne en Irak prendra fin en mars 2016.

    Lire aussi:

    Irak: les USA poursuivent leurs frappes aériennes sur les positions de l'EI
    Les USA cesseront leur aide si l'Irak demande soutien à la Russie
    Les USA demandent à l'Irak de fermer son espace aérien aux avions russes
    Tags:
    victimes, frappe aérienne, CENTCOM, Irak, Syrie, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik