Ecoutez Radio Sputnik
    Des experts russes étudient les débris de l'Airbus A321 en Egypte

    L'Airbus russe s'est désintégré en vol

    © REUTERS / Mohamed Abd El Ghany
    International
    URL courte
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)
    47162

    Les fragments de l'avion sont dispersés sur près de 20 kilomètres carrés.

    Débris de l'A321 russe dans le Sinaï
    © AP Photo / Suliman el-Oteify, Egypt Prime Minister's Office via AP
    L'Airbus A321 russe qui s'est écrasé samedi matin dans le Sinaï, faisant 224 morts, s'était désintégré en vol, a annoncé le directeur du Comité interétatique de l'aviation (MAK), Viktor Sorotchenko.

    "Il est prématuré de faire des conclusions. L'avion s'est désintégré en vol, ses fragments sont dispersés sur près de 20 kilomètres carrés", a indiqué M.Sorotchenko devant les journalistes.

    Alexandre Neradko, président de l'Agence fédérale russe des transports aériens (Rosaviatsia), estime aussi que l'avion s'est disloqué à une grande altitude.

    Des experts de l'avionneur Airbus se sont rendus au Caire. Ils sont prêts à participer à l'analyse des données boîtes noires, a annoncé à Sputnik le porte-parole d'Airbus, Stefan Schaffrath.

    Selon le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, l'enquête sur la catastrophe pourrait durer des mois.

    L'avion Airbus A321 de la compagnie aérienne russe Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) s'est écrasé samedi matin dans le nord du Sinaï alors qu'il effectuait un vol Charm-el-Cheikh-Saint-Pétersbourg avec 224 personnes à bord. Tous les passagers et membres d'équipage ont péri dans le crash.


    Dossier:
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)

    Lire aussi:

    La Russie en deuil après le crash du Sinaï
    Crash d'un avion russe en Egypte: Air France et Lufthansa évitent le Sinaï
    Crash d'un avion russe en Egypte: pas de survivants
    Tags:
    vol 7K9268, enquête, crash d'avion, Airbus A321, Comité interétatique de l'aviation (MAK), Rosaviatsia, Stefan Schaffrath, Alexandre Neradko, Viktor Sorotchenko, Abdel Fattah al-Sissi, Egypte, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik