Ecoutez Radio Sputnik
    Les débris de l'avion Airbus A-321 qui s'est écrasé en Egypte le 31 octobre 2015

    Crash: la partie arrière de l’avion était endommagée, selon la compagnie aérienne

    © Sputnik . Maxim Grigoriev
    International
    URL courte
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)
    41649

    La partie arrière de l’Airbus russe qui s’est écrasé samedi dans le Sinaï égyptien a été endommagée, a indiqué lundi la compagnie aérienne Kogalymavia lors d’une conférence de presse.

    "Un avion comme l'A321 n'a pas pu être détruit dans les airs suite au dysfonctionnement d'un des systèmes techniques", a fait savoir le représentant de la compagnie lors de la conférence de presse.

    Débris de l'A321 russe dans le Sinaï
    © AP Photo / Suliman el-Oteify, Egypt Prime Minister's Office via AP
    Le haut responsable du groupe a fait savoir que l'avion A321 avait passé toutes les vérifications nécessaires. Le moteur de l'avion avait été contrôlé le 26 octobre et aucun problème n'a été détecté.

    La compagnie Kogalymavia exclut donc les facteurs humain et technique comme versions du crash de l'avion A321 en Egypte.

    "Tout est envisageable à ce stade", a fait remarquer le haut responsable de la compagnie en répondant à la question d'un journaliste sur la possibilité d'explosion ou d'attentat.

    Selon la compagnie Kogalymavia, avant d'entamer son piqué, l'avion a vraisemblablement subi des dommages importants.

    "La seule cause peut être une action mécanique provenant de l'extérieur", a estimé un haut responsable du groupe.

    "En moins d'une minute, l'avion a freiné de plus de 300 km/h et perdu 1,5 km d'altitude", a déclaré le vice-directeur de Kogalymavia.

    Il a ajouté qu'aucune tentative d'établir le contact afin de rapporter de la situation d'urgence à bord n'a eu lieu.

    "Avant de tomber l'avion A321 a dû être endommagé, ce qui l'a empêché de continuer le vol. Et il semblerait que c'était lors de cette situation désespérée que l'équipe a totalement perdu le contrôle suite à des disfonctionnements. C'est comme ça qu'on peut expliquer l'absence de tentatives de contacter quelqu'un afin d'informer de la situation d'urgence à bord", a fait savoir Andreï Averianov, le directeur-adjoint chargé des questions techniques de la compagnie lors de la conférence de presse à Moscou.

    Kogalymavia confirme qu'au final 16 personnes n'avaient pas pris l'avion qui s'est écrasé en Egypte.

    Un Airbus-321 de la compagnie aérienne Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) est parti samedi matin de l'aéroport de Charm el-Cheikh avant de disparaître des écrans radars 23 minutes après le décollage. Les débris de l'avion ont été retrouvés dans le Sinaï.

    Aucun des 224 passagers se trouvant à bord de l'avion n'a survécu.

    Ce matin un avion Il-76 du ministère russe des Situations d'urgence transportant les corps de 144 victimes du crash de l'avion Airbus A321 a atterri à Saint-Pétersbourg.

    Selon les dernières informations, la cause de la mort des premières victimes examinées par des experts est déterminée. Selon la conclusion des experts médicaux, "les passagers de l'avion sont morts suite à la destruction de leur corps".

    Le groupe de recherche a pour sa part réalisé l'examen d'un territoire de 8 kilomètres carrés. L'examen de 20 kilomètres carrés de plus devrait s'achever vers 22h00, a fait savoir le porte-parole du ministère russe des Situations d'urgence Alexandre Agafonov.

    Selon les dernières informations, les sauveteurs ont trouvé 12 parties importantes du fuselage de l'A321. En outre, les effets personnels des passagers et de l'équipe ont été rassemblés. A présent, les spécialistes organisent leur transport vers le Caire.

     

     

    Dossier:
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)

    Lire aussi:

    Crash d'un Airbus en Egypte: plus de 100 sauveteurs russes dans le Sinaï
    Crash dans le Sinaï: 130 corps examinés
    Crash d'un avion russe en Egypte: pas de survivants
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Tags:
    morts, enquête, attentat, explosion, victimes, avions, crash d'avion, ministère russe des Situations d'urgence, Charm el-Cheikh, Saint-Pétersbourg, Egypte, Sinaï, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik