Ecoutez Radio Sputnik
    des réfugiés de Donetsk en Russie

    1,2 million d’Ukrainiens: la Russie a «sa» crise des migrants

    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2015) (227)
    26423
    S'abonner

    La guerre qui sévit dans le Donbass a fait 8.000 morts, et 1,2 million de personnes ont dû fuir en Russie.

    Plus d'un million de citoyens d'Ukraine ont été forcés de fuir en Russie en raison de la guerre qui sévit dans le Donbass, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    "L'évolution de la situation en Ukraine influe considérablement sur ce processus (immigration vers la Russie des "compatriotes", c'est-à-dire des russophones résidant dans les ex-républiques de l'URSS, ndlr). Rien qu'en raison de la guerre déchaînée par Kiev dans le Donbass, 1,2 million d'Ukrainiens ont fui en Russie. La part des citoyens d'Ukraine constitue en somme plus de la moitié des compatriotes qui arrivent en Russie", lit-on dans un article de Sergueï Lavrov publié par le journal Rossiïskaïa gazeta.

    Au total, le gouvernement russe a dépensé plus de 4 milliards de roubles (plus de 56 millions d'euros) afin de loger les réfugiés ukrainiens, qui reçoivent également une aide alimentaire et une assistance médicale. En outre, les députés russes ont simplifié la procédure juridique d'embauche des étrangers dans les entreprises russes.

    La Russie n'est pas le seul pays à être en proie à l'afflux massif des migrants. L'Europe, elle aussi, subit des conséquences des conflits armés se déroulant dans d'autres régions du monde, notamment au Proche-Orient.

    Ainsi, selon certaines sources, l'UE a accueilli près de 600.000 migrants depuis le début de l'année 2015. Ceci a causé de graves problèmes pour l'Europe, les dirigeants des pays membres n'arrivant pas à gérer les flux migratoires en provenance des pays déchirés par les conflits armés.

    Certains pays sont allés jusqu'à réintroduire des contrôles frontaliers afin d'endiguer les flux interminables des réfugiés, remettant ainsi en cause les accords Schengen.

    Pourtant, c'est loin d'être une solution durable à la crise qui a déjà provoqué nombre de problèmes dans les pays différents de l'UE, notamment en relation au logement des réfugiés, à leur intégration dans la société, au chômage, et à la croissance des tendances ethniques en Europe.

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2015) (227)

    Lire aussi:

    Pour rejoindre l'UE, la Serbie doit accueillir plus de migrants
    L'UE joue son avenir dans la crise des migrants
    Crise des migrants: vers une dislocation de l'UE?
    Tags:
    crise, Espace Schengen, migrants, frontière, réfugiés, Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, Donbass, Europe, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik