International
URL courte
Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)
65518
S'abonner

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a exclu la piste terroriste dans la catastrophe de l'Airbus A321 de la compagnie aérienne russe Metrojet survenue le 31 octobre dans le Sinaï.

Dans une interview accordée au journal britannique Telegraph, le dirigeant égyptien a critiqué les récents rapports selon lesquels l'avion se serait écrasé en raison d'une explosion d'une bombe ou d'un missile, les qualifiant d'"infondés".

Selon lui, à l'heure actuelle, toute explication de l'origine du crash serait "prématurée" et "déconnectée des faits réels".

Un Airbus-A321 de la compagnie aérienne Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) est parti samedi matin de l'aéroport de Charm el-Cheikh avant de disparaître des écrans radars 23 minutes après le décollage. Les débris de l'avion ont été retrouvés dans le Sinaï. Aucun des 224 passagers se trouvant à bord de l'avion n'a survécu.

Il s'agit de la pire catastrophe aérienne qui ait frappé la Russie.

Des experts russes étudient les débris de l'Airbus A321 en Egypte
© REUTERS / Mohamed Abd El Ghany
La branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique a par la suite affirmé sur Twitter être responsable du crash, affirmant avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie.

La chaîne de télévision américaine CBS News a pour sa part rapporté qu'un satellite US avait détecté un éclair thermique dans le Sinaï au moment du crash de l'avion russe, ce qui pourrait témoigner de l'explosion du réservoir de carburant ou de la détonation d'une bombe.

Dossier:
Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)

Lire aussi:

L'hypothèse d'une bombe à bord de l'Airbus A321 pas exclue
Crash Airbus 321: les débris de l’avion russe éparpillés sur le Sinaï
Crash de l’Airbus russe: sur les lieux de la tragédie
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Tags:
bombe, enquête, explosion, terrorisme, crash d'avion, Airbus A321, Kogalymavia (Metrojet), Etat islamique, Abdel Fattah al-Sissi, Egypte, Sinaï, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik