International
URL courte
9192
S'abonner

Plus de 25.000 manifestants ont réclamé mardi soir, dans les rues de Bucarest, la démission du Premier ministre social-démocrate Victor Ponta après un incendie qui a fait 32 morts, vendredi, dans une discothèque.

Après des appels sur les réseaux sociaux, la foule est descendue dans les rues de la capitale roumaine. Massés sur la place de la Victoire, siège du gouvernement, les manifestants ont crié: "Ponta démission", "Oprea démission", "Assassins!", "Démission!" (Gabriel Oprea est ministre de l'Intérieur et vice-premier ministre du gouvernement, Victor Ponta est premier-ministre roumain).

Selon la chaîne roumaine TVR-1, des Bucarestois ont été indignés par l'incendie qui avait fait rage vendredi dans une discothèque lors d'un concert de hard rock. Ouverte dans une ancienne fabrique de chaussures au centre de Bucarest, la boîte de nuit fonctionnait sans avoir les autorisations requises pour accueillir des concerts et encore moins des spectacles pyrotechniques.

L'un des accidents les plus graves de ces dernières décennies en Roumanie a ravagé vendredi soir une discothèque de Bucarest, causant la mort de 32 personnes. 200 personnes ont été blessées. 

Les trois patrons du club, poursuivis pour homicide involontaire, ont été placés en détention provisoire mardi soir.

Le premier ministre social-démocrate roumain Victor Ponta a été mis en examen pour corruption en juillet 2015 par la Direction nationale anticorruption (DNA). Il est accusé "de dix-sept infractions de faux en écriture, de complicité d’évasion fiscale et de blanchiment" pour des faits commis entre 2007 et 2011, alors qu’il était encore avocat.

Lire aussi:

Des inspecteurs militaires russes bientôt en Suisse et en Roumanie
Roumanie: l'Eglise orthodoxe prête à aider les réfugiés
Moldavie: interdire les partisans de l'unification avec la Roumanie
Roumanie: une rencontre avec Poutine sème la zizanie au sommet de l’Etat
Roumanie: le bouclier antimissile US à Deveselu dès 2015
Tags:
manifestation, démission, incendie, Victor Ponta, Gabriel Oprea, Bucarest, Roumanie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook