International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
14591
S'abonner

Depuis l’implication des forces aériennes russes dans la guerre contre l'EI, la capitale syrienne a pu soupirer de soulagement et reprendre sa vie habituelle.

L'optimisme des habitants de la capitale syrienne de Damas a considérablement augmenté, notamment grâce à l'aide fournie par la Russie à la Syrie, rapporte le Los Angeles Times.

"Un mois d'intervention militaire russe (en Syrie, ndlr) a remonté le courage de nombreux partisans du gouvernement sur un territoire qui est le fondement de l'autorité de Bachar el-Assad et le foyer de près de cinq millions de personnes", annonce le journal.

Bien que les islamistes tiennent encore sous leur contrôle la prochaine banlieue de la capitale, et que l'insécurité reste une partie indispensable de la vie, le célèbre marché al-Hamidiya est de nouveau rempli de clients, les rues sont devenues plus animées, il y a des embouteillages sur les routes, indique le journaliste du Los Angeles Times.

Selon les habitants de Damas, les gens ne regrettent pas de ne pas avoir quitté la Syrie; au contraire, ils n'ont plus peur.

"Je pense que c'est formidable que la Russie nous aide. Vraiment, les gens en ont assez. Ils veulent que ça se termine", a déclaré une habitante de Damas, exprimant l'opinion de plusieurs compatriotes.

La Russie mène depuis le 30 septembre une opération aérienne contre l'EI en Syrie à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Le groupe aérien russe déployé dans ce pays compte des avions d'attaque au sol Su-25, des bombardiers Su-24M et Su-34 et des chasseurs Su-30SM. Les avions russes attaquent les cibles sélectionnées compte tenu des données recueillies par la Russie, la Syrie, l'Irak et l'Iran. L'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad a antérieurement confirmé que les frappes aériennes russes ne visent que les groupes terroristes et ne touchent pas les positions de l'opposition syrienne ni les civils.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

L'armée syrienne reprend le contrôle d'une route stratégique
Washington n'exige plus le départ d'Assad
Des manifestants à Paris soutiennent l’opération russe en Syrie
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Tags:
aide, Etat islamique, Bachar el-Assad, Damas, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook