International
URL courte
20321
S'abonner

Le chef d'Etat américain Barack Obama a renoncé au projet d'oléoduc Keystone XL au Canada, une annonce faite lors de son discours vendredi à la Maison blanche.

D'après le président américain, le secrétaire d'Etat John Kerry lui a récemment fait savoir que la construction de l'oléoduc allait à l'encontre des intérêts des USA. M. Obama a dit partager ce point de vue.

Le président a eu également un entretien téléphonique avec le premier ministre canadien Justin Trudeau, qui s'est montré déçu par cette décision.

Keystone XL, dont la capacité devait être de 830.000 barils par jour, devait relier 1.900 km l'Alberta et le Nebraska, où il aurait été connecté au réseau existant. Sa construction aurait permis de relier les gisements d'hydrocarbures canadiens, notamment les sables bitumineux de l'Alberta, aux raffineries installées dans le golfe du Mexique.

Ce projet a provoqué des tensions majeures entre le Canada et les Etats-Unis ces dernières années. Au début de l'année 2014, les Etats-Unis avaient annoncé un report de leur décision, invoquant un conflit judiciaire au Nebraska. À ce moment-là, TransCanada et le gouvernement canadien avaient été déçus d'apprendre la nouvelle. Depuis lors, l'affaire avait été écartée des tribunaux, pour être reconduite devant la commission des services publics de l'Etat.

Lire aussi:

La Chine devient le principal partenaire commercial des USA
Trudeau annonce à Obama la fin des frappes canadiennes contre l'EI
Canada: un apaisement des relations avec Moscou à l'horizon?
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
oléoduc, pétrole, TransCanada, Justin Trudeau, John Kerry, Barack Obama, Canada, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook