Ecoutez Radio Sputnik
    Xi Jinping

    Pékin appelle au règlement pacifique des conflits en mer de Chine

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Situation en mer de Chine méridionale (80)
    9362
    S'abonner

    Tous les litiges territoriaux en mer de Chine méridionale "doivent être réglés de manière pacifique, par le biais de négociations", a déclaré samedi le président chinois Xi Jinping dans un discours à l’Université nationale de Singapour.

    "Le respect de la souveraineté territoriale et des droits maritimes est une responsabilité du gouvernement chinois", a-t-il annoncé, cité par l'agence de presse chinoise Xinhua.

    "Le libre passage des navires et le survol de la mer de Chine méridionale par les avions n'a jamais constitué un problème, et il en sera de même à l'avenir", a souligné le président.

    "La Chine appelle les autres pays concernés à prendre part au développement pacifique de la région", a-t-il ajouté.

    Le litige territorial opposant la Chine et d'autres Etats d'Asie se poursuit depuis plusieurs années. Des revendications sur certains territoires situés en mer de Chine méridionale, notamment les îles Paracels et les îles Spratleys, riches en hydrocarbures, ont été émises par la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, Brunei et la Malaisie.

    La Chine mène depuis un certain temps des négociations avec le Vietnam, les Philippines et la Malaisie afin d'adopter un code visant à encadrer le comportement de chaque partie prenante dans la région. Le processus est lent pour de nombreuses raisons.

    Dans le même temps, Pékin refuse que les pourparlers se déroulent sous l'égide de l'ASEAN (l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, organisation politique, économique et culturelle regroupant dix pays d'Asie du Sud-Est) et qu'un pays tiers (à savoir les Etats-Unis) intervienne dans les affaires de la région.

    Le 27 octobre, les forces navales américaines ont dépêché le contre-torpilleur USS Lassen en mission de patrouille au large des îles artificielles chinoises de l'archipel Spratley. Cette manœuvre a provoqué la colère du ministère chinois des Affaires étrangères qui a estimé qu'elle menaçait "la souveraineté de la Chine et ses intérêts sécuritaires".

     

     

     

    Dossier:
    Situation en mer de Chine méridionale (80)

    Lire aussi:

    Nouvel épisode de tension entre Pékin et Washington en mer de Chine
    La Chine présente son premier avion de ligne
    Pas de baby-boom attendu en Chine
    Tags:
    règlement, litiges territoriaux, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Xi Jinping, Mer de Chine méridionale, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik