Ecoutez Radio Sputnik
    Stinger

    Les extrémistes en Syrie ont des lance-missiles Stinger

    © Flickr/ CherryPoint
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    7812135

    Les djihadistes menant la guerre en Syrie possèdent des lance-missiles sol-air américains et chinois et peuvent abattre hélicoptères ou avions de combat à basse altitude, selon un porte-parole de la base aérienne syrienne de Hama.

    Les terroristes en Syrie sont équipés de systèmes antiaériens qui leur permettent d'atteindre les hélicoptères et les avions à une altitude de 4,5 km, a raconté aux journalistes russes le représentant de la base aérienne syrienne de Hama.

    "Nous n'ignorons pas que les extrémistes ont des lance-missiles américains Stinger et d'autres, y compris de fabrication chinoise, dont ils se sont emparés lors d'hostilités avec nos militaires. Force est de reconnaître qu'à cause de leurs tirs, nous perdons pas mal d'appareils", a-t-il dit.

    Et d'ajouter qu'il fallait voler à 4,5 km d'altitude pour ne pas être abattu.

    "Quoi qu'il en soit, nos pilotes volent souvent plus bas pour porter des frappes plus précises contre les sites des terroristes, en évitant d'endommager l'infrastructure civile", a avoué le responsable.

    Le FIM-92 Stinger est un lance-missile sol-air américain à courte portée utilisé pour atteindre les hélicoptères ou les avions de combat à basse altitude.

    Depuis le 30 septembre, la Russie effectue des frappes aériennes sur les djihadistes de l'Etat islamique (EI) en Syrie, sur la décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande de son homologue syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Depuis le début de la campagne militaire, les forces aériennes russes ont fait plus de 1.600 sorties et ont frappé plus de 2.000 positions de l'Etat islamique et du groupe Front al-Nosra affilié à Al-Qaïda.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Les insurgés syriens demandent des Stingers aux USA
    Syrie: des rebelles entraînés par les USA remettent leurs armes aux djihadistes
    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Macron estime que ce n'est pas que lui qui a été sifflé le 14 juillet - vidéo
    Tags:
    missiles, frappe aérienne, FIM-92 Stinger, Etat islamique, Hama, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik