Ecoutez Radio Sputnik
    des débris de l`avion A321, Egypte, Novembre 1, 2015

    Crash dans le Sinaï: les médias britanniques nomment l'organisateur de l'attentat

    © Sputnik. Maxim Grigoriev
    International
    URL courte
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)
    56852

    Le journal britannique Sunday Times a dévoilé le nom du terroriste présumé ayant organisé l'attentat à bord de l'avion russe qui s'est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre.

    Le gouvernement de la Grande-Bretagne aurait obtenu le nom du terroriste qu'il soupçonne d'avoir organisé l'attentat à bord de l'Airbus A321, hypothèse privilégiée par les autorités britanniques, a rapporté le Sunday Times en se référant à sa source.

    Crash Airbus 321: les débris de l’avion russe éparpillés sur le Sinaï
    © REUTERS/ Mohamed Abd El Ghany
    "Le nom du terroriste présumé est dévoilé… Les hauts responsables des services de renseignement estiment que l'avion avec 224 personnes à son bord s'est écrasé suite à l'explosion d'une bombe fabriquée par une filiale de l'EI dans le Sinaï. Le chef de la filiale Abu Osama al-Masri a conclu un accord avec l'EI l'année passée en Syrie", a fait savoir le journal.

    Le 4 novembre, l'individu connu sous le nom d'Abu Osama al-Masri a revendiqué la responsabilité de l'attentat ayant abouti au crash de l'avion russe en Egypte en publiant une vidéo avec sa revendication.

    Il est à noter que les services secrets britanniques affirment avoir intercepté des messages de djihadistes de l'EI laissant comprendre que le crash de l'avion aurait été provoqué par l'explosion d'une bombe installée à bord de l'avion russe. Le gouvernement britannique penche donc vers la version de l'attentat.

    D'autre part, le porte-parole du président russe a déclaré aujourd'hui que les services de renseignement britanniques avaient transmis certaines informations à la partie russe, sans pour autant préciser leur contenu.

    Selon le Sunday Times, le gouvernement britannique pourrait proposer son aide à la Russie afin d'arrêter le terroriste présumé.

    Un Airbus A321 de la compagnie aérienne Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) ayant décollé de l'aéroport de Charm el-Cheikh s'est écrasé dans le Sinaï le 31 octobre dernier. Aucune des 224 personnes qui se trouvaient à bord de l'avion n'a survécu. Il s'agit de la pire catastrophe aérienne de l'histoire de la Russie.

    Il est à noter que suite au crash, la branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique a revendiqué la catastrophe sur Twitter, affirmant avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie.

    Ni les autorités russes, ni les autorités égyptiennes n'ont toutefois confirmé cette hypothèse.

    Pourtant, pour des raisons de sécurité, la Russie a suspendu tous les vols à destination et en provenance de l'Egypte. La Grande-Bretagne a quant à elle a mis fin aux vols depuis Charm el-Cheikh vers le Royaume-Uni.

     

    Dossier:
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)

    Lire aussi:

    La version la plus probable du crash de l'A321 est "l'explosion d'une bombe"
    Crash en Egypte: Moscou et le Caire renforcent leur coopération
    Crash de l'A321: après le décryptage d'une boîte noire, le mystère persiste
    Tags:
    morts, touristes, lutte antiterroriste, attentat, explosion, victimes, avions, terrorisme, crash d'avion, Etat islamique, David Cameron, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Saint-Pétersbourg, Le Caire, Proche-Orient, Royaume-Uni, Londres, Egypte, Sinaï, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik